Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La nuit de Maritzburg de Gilbert Sinoué

Gilbert Sinoué
  L'enfant de Bruges
  Les Silences de Dieu
  Avicenne ou la route d'Ispahan
  La Dame à la lampe
  La nuit de Maritzburg

Gilbert Sinoué est un écrivain français né au Caire en 1947.

La nuit de Maritzburg - Gilbert Sinoué

Un livre troublant
Note :

   Gilbert Sinoué écrit ici un roman d'une grande richesse historique en racontant le parcours de Gandhi en Afrique du Sud principalement et ensuite en Inde. Il donne la parole à Hermann Kallenbach, juif allemand, brillant architecte et le compagnon fidèle de l'homme qui va devenir pour le monde entier le Mahatma.
   
   Pendant plus de 10 ans, Hermann va accompagner Gandhi dans sa lutte pour que la minorité indienne en Afrique du Sud obtienne l'égalité des droits, partager sa vie et son intimité (ils vivront ensemble), et surtout croire dans le destin de cet homme.
   
   Il nous montre aussi un côté sombre et inconnu de Gandhi. Celui d'un être égoïste, dur envers ses proches y compris sa femme et ses fils, ambigu dans son comportement sexuel.
   
   Gandhi rencontre Hermann à Durban en 1904. Avocat ambitieux, il gagne beaucoup d'argent. C'est un despote familial qui règne en patriarche sur sa famille et son entourage.
   
   Cette rencontre changera la vie d'Hermann et la relation d'amour entre les deux hommes les façonnera à jamais.
   
   Pendant cette fameuse nuit de Maritzburg en 1893 où il est victime de la ségrégation, Gandhi prend alors conscience du combat à mener en Afrique du Sud pour défendre la minorité indienne offensée dans ses droits.
   
   Trois mouvements d'écriture alternent dans le récit plaçant l'histoire de l'homme Gandhi dans le contexte historique où il devient le Mahatma.
   
   Celui de 1945, date à laquelle Kallenbach décide d'écrire son journal et raconte ses années passées auprès de Gandhi, la correspondance entre les deux hommes ("Ton corps me manque" écrit Gandhi à Hermann) et le temps du souvenir raconté par la voix même de Gandhi.
   
   C'est un livre troublant parce qu'il fait le portrait d'un homme méconnu où la part d'ombre est parfois gênante.
   
   Il n'en reste pas moins, que ce petit homme chétif, croyant à la bonté humaine jusqu'à en être naïf, a mené un combat pour la dignité des opprimés et gagné contre l'Empire Britannique.

critique par Marie de La page déchirée




* * *