Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

César de Marcel Pagnol

Marcel Pagnol
  Marius
  Fanny
  César
  La Gloire de mon père
  Le Château de ma mère
  P comme: Le Château de ma mère

Marcel Pagnol est un écrivain et cinéaste français, né en 1895 et décédé en 1974.

Karin Hann lui a consacré un livre, on en parle ici.

César - Marcel Pagnol

Quelle découverte !
Note :

    Présentation de l'éditeur (en partie) :
   
   "Vingt ans ont passé. Marius est devenu garagiste à Toulon, Fanny est la riche madame Panisse, et César le parrain de Césariot, le fils de Fanny, élève à la Polytechnique. Lorsque Panisse se sent mourir, il veut que le jeune homme apprenne qu'il n'était pas son véritable père..."
   

   
   Commentaire :

   
   Ça y est, c'est fait, je suis amoureuse de l'écriture de Marcel Pagnol. Et c'est avec un énorme plaisir que j'ai lu ce troisième volet de la trilogie marseillaise, avec limite l'accent dans les oreilles, l'odeur de la mer dans le nez et le goût du Picon-citron sur les papilles. C'était purement et simplement délectable. Je ne trouve pas d'autre mot.
   
   Ce volet des aventures de César, Fanny, Marius, Escartefigue, Panisse et M. Brun nous fait traverser 20 ans à toute allure. Notre petit monde a changé mais reste toujours le même, en fait. La vie leur a fait des cadeaux mais des coups bas aussi. Et ils sont là, à s'animer entre eux, à vivre quoi. Ces personnages existent maintenant réellement pour moi. César surtout. Gros bougon au cœur tendre. Et Marius m'a aussi touchée, lui qui a choisi de tenter de vivre son rêve et qui l'a payé cher. Et Fanny, qui tente d'être raisonnable et de tirer parti des cartes que la vie lui a données.
   
   Beaucoup d'émotions dans ce tome. Autant une scène des funérailles peut être comique, autant la scène du jeu de cartes m'a serré le cœur. Ce moment où l'on réalise que bon, cette fois, c'est vrai. C'est ça. On ne sait pas quand il arrive mais j'ai été vraiment touchée. Mon préféré reste "Fanny" question histoire mais en fait, j'aime la trilogie dans son ensemble. Cohérente, complète, la bouche est bouclée à la fin. Jolie finale, d'ailleurs, toute en retenue et en non-dits.
   
   Bien entendu, on sent le cinéma derrière. On n'est clairement plus au théâtre, vu le changement de scène et le découpage. Mais malgré tout, ça passe bien et on sent l'unité avec les deux autres volets. Bref, un gros coup de cœur pour cette trilogie vivante et émouvante.
   
   Quelle découverte!
   
   
   Trilogie marseillaise :
   
   Marius
   Fanny
   César

critique par Karine




* * *