Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le projet Bleiberg de David S. Khara

David S. Khara
  Le projet Bleiberg

Le projet Bleiberg - David S. Khara

Abracadabrantesque ?
Note :

   J’ai beaucoup hésité avant de décerner les 1,5*. Objectivement, ce polar m’a tenu en haleine, mais tout aussi objectivement ça n’a pas une grande valeur, sur un plan littéraire d’une part, et sur les plans de la cohérence et de la crédibilité surtout. Comparez "Le projet Bleiberg" à la trilogie de Philip Kerr et vous comprendrez ce que je veux dire.
   
   Une autre comparaison? Euh... "Le projet Bleiberg" est à la littérature ce que la fraise "Tagada" est à la bonne cuisine, tiens, une blanquette de veau... Miam! On mange de la fraise "Tagada". On en abuse quand on a mis le nez dedans et... Vous voyez ce que je veux dire?
   
   Aucune cohérence psychologique chez des personnages taillés à la serpe – modelés à la pâte à modeler plutôt? Et vas-y qu’un agent du Mossad est omnipotent, si pas omniscient (on a d’ailleurs l’explication à la fin, et quelle explication!!!). Et vas-y que des relents nazis survivent jusqu’à nos jours. Et vas-y que les gentils dézinguent à tour de bras, que les méchants dépassent les caricatures de méchants (si, si!)...
   Mais bon, de quoi s’agit-il?
   
   L’action se déroule en deux temps.
   En Pologne pendant la Seconde guerre mondiale, avec un savant – fou?- Victor Bleiberg, qui propose une option ahurissante aux Nazis, à Himmler itself.
   Puis de nos jours, aux Etats-Unis, en Europe, avec agents du Mossad donc, de la CIA, avec un jeune trader qui devient carrément un homme d’action (si, si!). Il y a évidemment un lien entre les deux époques, entre Victor Bleiberg et nos héros mais je ne vais quand même pas vous révéler lequel?! Non, non, n’y comptez pas. Vous voulez savoir? Eh bien il va falloir vous "peler" la lecture du "Projet Bleiberg". Un peu comme manger un paquet de fraises "Tagada"!
    ↓

critique par Tistou




* * *



Aventures, Histoire et sciences
Note :

   Titou a résumé précédemment le livre.
   Jérémy, un trader mal dans sa peau découvre, un legs provenant de son paternel, militaire de l’U.S. Air Force.
   Le père de Jérémy, affilié à la CIA, avait découvert un secret qui l’obligea à rester hors du monde.
   Le fils se barre à l’étranger pour mener l’enquête. Il sera escorté par une espionne néophyte de la CIA et par un agent du Mossad surhumain.
   Entre les chapitres blindés d’actions où le plomb pleut comme vache qui pisse, l’auteur narre des flashbacks sur les effrayantes expériences médicales d’Hitler.
   
   
   Le roman est un thriller d’espionnage avec une intrigue scientifique. Ou alors est-ce un roman d’aventures avec un fond historique ?
   
   C’est pop, c’est rythmé.
   J’ai trouvé dans David S. Khara la patte d’un auteur comme Robert Ludlum. Mais ce roman se distingue par quelques trucs en plus : de l’humour et des personnages bien typés. Certains diront que les protagonistes sont caricaturaux. Moi je pense qu’ils sont hauts en couleur !
   

critique par Olivier Michael Kim




* * *