Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Des larmes sous la pluie de Rosa Montero

Rosa Montero
  La fille du cannibale
  Instructions pour sauver le monde
  Le roi transparent
  Belle et sombre
  Le territoire des barbares
  La folle du logis
  Des larmes sous la pluie
  L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir
  Le poids du cœur
  La chair

Rosa Montero est une romancière et journaliste espagnole née en 1951 à Madrid.

Des larmes sous la pluie - Rosa Montero

Nous sommes en 2109...
Note :

   Titre original : Lagrimas en la lluvia
   
    "Tous ces moments se perdront dans l'oubli comme des larmes sous la pluie. Il est temps de mourir." Voilà comment mourait le rep de Blade Runner. Voilà aussi l'explication du titre du roman de Rosa Montero, et le passage de Blade Runner de ma PAL "historique" à ma PAL "futur moins lointain".
   
    A propos de futur, nous sommes en 2109, sur Terre, où vivent les humains, mais aussi quelques bestioles (extra-terrestres), mutants, et les réplicants (techno-humains si on est politiquement correct).
    La détective Bruna Husky est une réplicante, faite pour le combat, et se trouve mêlée à une enquête sur la mort violente d'autres réplicants. Qui a intérêt à relancer la haine entre espèces?
   
   Je voulais lire ce roman parce qu'il est de Rosa Montero. Un peu de SF ne peut pas non plus faire de mal. Mais aucun problème pour les rétifs, ce monde de 2109 est tellement la conséquence du nôtre qu'on s'y coule facilement, emporté par une histoire bien menée au suspense constant. Les personnages sont humains (même ceux qui ne le sont pas, en fait). Confrontés au deuil, aux souvenirs... "S'il n'était pas capable de se souvenir de lui-même dans une pleine continuité, qu'est-ce qui différenciait son passé d'un rêve? Cesser de se rappeler détruit le monde." Certains pourtant choisissent d'effacer les souvenirs trop douloureux, à l'aide d'une machine.
   
    Bruna, comme toute réplicante, sait que sa vie ne durera que dix ans, de vingt-cinq à trente-cinq ans, et dans sa tête tous les jours un décompte se fait... Elles sait aussi que ses souvenirs sont artificiels, introduits dans son cerveau quand elle fut fabriquée. Elle préfère donc garder son vrai souvenir de Merlin, avec qui elle a vécu une intense histoire d'amour.
   
    Encore un fort beau roman de Rosa Montero. J'ai retrouvé son écriture sensible, son imagination, son talent à rendre ses personnages vivants et profonds. (Je me demande si Myriam Chi, la leader du mouvement réplicant, a été nommée ainsi en clin d’œil à Myriam Chirousse, sa traductrice habituelle?).
   
   PS: A connu une suite avec "Le poids du cœur"

critique par Keisha




* * *