Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

En plein cœur de la nuit de Irvin Yalom

Irvin Yalom
  Et Nietzsche a pleuré
  La méthode Schopenhauer
  Mensonges sur le divan
  Le Jardin d’Epicure
  Le problème Spinoza
  La malédiction du chat hongrois
  En plein cœur de la nuit

Irvin D. Yalom est né à Washington en 1931. Il a grandi dans un quartier très pauvre.

Après de brillantes études, il est devenu Professeur Emérite de psychiatrie à Stanford et psychothérapeute.

Il est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages, romans et essais.


* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

En plein cœur de la nuit - Irvin Yalom

En plein cœur de la nuit
Note :

   Irvin Yalom & Robert Berger
   
   "Toute la question est là - une question que tu n'as jamais comprise s'agissant de moi. J'ai grandi dans le danger. Je suis ainsi programmé. La sensation du danger m'apaise. C'est récemment que j'ai compris que le bloc opératoire avait remplacé l'existence dangereuse qui était la mienne dans la résistance. Dans la salle d'opération, je côtoyais le danger et le défiais à travers des opérations cardiaques risquées mais qui épargnaient des vies. C'est là que je me sentais le mieux. Où j'éprouvais un réconfort qui m'était nécessaire".
   
   Irvin Yalom, célèbre psychiatre et Robert Berger (Bob), brillant chirurgien cardiaque sont amis de longue date. Bob est arrivée à Boston à 17 ans après avoir survécu à la Shoah. Travailleur acharné, compétent, dévoué, il n'a jamais évoqué les évènements du passé avec Irvin.
   
   C'est lors d'un voyage au Venezuela où il donnait une conférence qu'un souvenir traumatisant revient violemment à la surface, le poussant à se confier enfin à son vieil ami et à lui raconter la scène qui hante ses nuits et le fait vivre dans la culpabilité.
   
   Ce très court récit aborde avec puissance les thèmes de l'amitié, de la culpabilité, du silence, de la mémoire, de la survie quand il a fallu faire des choix impossibles, dans des conditions inhumaines. La position de psychiatre d'Irvin lui permet d'éclairer son ami autant qu'il le peut, même s'il se sent aux antipodes de la réalité qu'il a connue.
   
   J'ai apprécié tout ce que j'ai lu d'Irvin Yalom et ce témoignage d'amitié, co-écrit avec Robert Berger, le rend encore plus intéressant.

critique par Aifelle




* * *