Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Lord Peter et l'inconnu de Dorothy L. Sayers

Dorothy L. Sayers
  Lord Peter et l'inconnu

Lord Peter et l'inconnu - Dorothy L. Sayers

Héros récurrent : Lord Peter Wimsey
Note :

   Présentation de l'éditeur: (adapté librement par moi)
   
   "Il y a un cadavre dans la baignoire, complètement nu à l'exception d'un pince-nez. Entre en scène Lord Peter Wimsey. Pressé d'enquêter par sa mère, la Duchesse douairière de Denver, Lord Peter fait le lien entre la disparition d'un financier et le corps trouvé dans la salle de bain. Mais trouver de quelle manière ils sont reliés les mènera dans une joyeuse enquête."
   

   
   Commentaire :
   

   On m'avait dit "Dorothy Sayers, c'est aussi bien qu'Agatha Christie". Du coup, pour vérifier cette affirmation, j'ai acheter le premier tome des enquêtes de Lors Peter Wimsey. Et aussi, quand on fait référence à Dame Agatha, je peux rarement résister. Du coup, mes attentes étaient élevées. Trop, sans doute. Parce que je n'ai été que moyennement convaincue.
   
   L'histoire se déroule à Londres et notre enquêteur amateur est un gentleman anglais, second fils d'une duchesse, libre de s'amuser tant qu'il veut à résoudre des enquêtes. Il a ses entrées à Scotland Yard et au départ, pour lui, résoudre des enquêtes n'est qu'un divertissement. Voire même que ça l'amuse. Dans ce cas précis, on découvre un cadavre complètement nu dans le bain d'un architecte, qui dit n'avoir aucune idée de comment le dit cadavre a pu se retrouver là. Lord Peter va donc mener sa petite enquête, au grand désespoir du commissaire chargé de l'enquête de police.
   
   Ce que j'ai trouvé dommage dans ce roman, c'est qu'il est rempli de personnages ma foi fort intéressants, remplis de potentiel, mais que l'histoire ne fait pas le poids. En effet, Lord Peter, qui est fort drôle, intelligent et parfois plutôt étrange est un détective intéressant, bien que très intuitif. Il a un passé derrière lui et si au départ il semble presque sociopathe (disons que ça l'amuse, tout ça), on réalise rapidement qu'il n'est pas complètement imperméable aux gens et à leurs sentiments. Bunter, le domestique de celui-ci est également un personnage que j'ai beaucoup aimé et la duchesse semble être un peu fofolle mais posséder tout le sang froid de l'aristocratie anglaise (le truc du bazar m'a fait mourir de rire). Donc, ça partait bien. Mais l'histoire... et la résolution... disons que je me suis pas mal ennuyée.
   
   Tout d'abord, j'ai eu l'impression de débarquer en terrain inconnu, même si c'est supposément le tome 1. Genre de terrain inconnu rempli de choses et de références que j'aurais dû connaître. J'étais un peu perdue et j'ai mis un moment à vraiment me repérer dans tout ça. Par la suite, trop de coïncidences (bon, ok, j'ai été peut-être un peu plus exigeante qu'avec Agatha de ce côté-là), une résolution qui tombe du ciel (c'est bien beau l'intuition, mais quand même) et des révélations ma foi très pratiques (j'ai pour ma part trouvé le procédé artificiel). Peu convaincue par ce côté du roman, donc. De plus, j'ai mis les trois quarts du truc à vraiment me sentir dans l'ambiance londonienne de l'époque. Ça allait trop vite, trop dans tous les sens (les réponses arrivent super rapidement) et mon intérêt s'émoussait.
   
   Par contre, comme je pense que les personnages ont du potentiel et que quand même, pour plusieurs, c'est un classique des whodunits, je retenterai le coup avec plaisir, ne serait-ce que pour donner une seconde chance à une série qui avait toutes les chances de me plaire au départ. Peut-être que je tomberai mieux la prochaine fois!

critique par Karine




* * *