Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Marilyn : La dernière déesse de Jerome Charyn

Jerome Charyn
  Il était une fois un Droshky
  Marilyn la dingue
  Zyeux bleus
  Kermesse à Manhattan
  Metropolis: New York
  Dès 10 ans : Le Prince et Martin Moka
  Un bon flic
  Les Filles de Maria
  Rue du petit ange
  Dès 09 ans: Bande à part
  El Bronx
  La belle ténébreuse de Biélorussie
  Mort d'un roi du tango
  Capitaine Kidd
  Hemingway – Portrait de l’artiste en guerrier blessé
  Sinbad
  Citizen Sidel
  C comme: Madame Lambert
  C comme: Bouche du diable
  Appelez-moi Malaussène
  Le cygne noir
  C comme: White Sonya
  Bronx boy
  C'était Broadway
  La Lanterne verte
  New York - aquarelles
  Sténo sauvage. La vie et la mort d'Isaac Babel
  Marilyn : La dernière déesse
  Johnny Bel-Œil : Un conte de la Révolution américaine
  C comme: Marilyn la Dingue
  La Vie secrète d’Emily Dickinson
  Jerzy Kosinski
  C comme: Little Tulip

AUTEUR DES MOIS DE DECEMBRE 2013 & JANVIER 2014

Jerome Charyn est un écrivain américain né à New York en 1937. Ses parents étaient des gens modestes, Juifs émigrés d'Europe de l'Est avant la guerre. Il a grandi dans Le Bronx

Il a fait ses études au Columbia College puis a été enseignant aux Etats Unis, puis à Paris où il a enseigné à l'université américaine de Paris.

Il a vécu à Paris une quinzaine d'années.

Son premier roman, « Il était une fois un Droshky », a été publié en 1964.

Eclectique, il a publié des romans, des romans policiers, des biographies plus ou moins romancées, des livres documentaires sur New York, des romans pour enfants et des bandes dessinées.

Marilyn : La dernière déesse - Jerome Charyn

Marilyn. LA Marilyn
Note :

   Titre original : The Last Goddess (2008)
   
   
   Surpris que Jerome Charyn trempe dans ce genre d’ouvrage, de biographie, interprétée certes mais quand même essentiellement factuelle, et avec des photos de la "dernière déesse", certaines étant devenues de véritables icônes.
   
   L’ouvrage lui-même fait beaucoup penser à certains guides, de voyage, de je ne sais plus quelle collection, avec aussi beaucoup de factuel.
   
   En six chapitres, Jerome Charyn essaie faire le tour de la question Marilyn Monroe. Pour autant qu’il y ait une question! Il y a en fait plutôt un être complexe, porté à l’incandescence par une notoriété et un succès qu’on peine à imaginer maintenant. Et probablement que n’importe qui se cramerait les ailes confronté à une telle notoriété et un tel succès?
   
   Et Marilyn Monroe n’était pas un monstre d’équilibre et ne disposait visiblement pas de nerfs d’acier. C’est ce que tend à mettre en évidence Jerome Charyn dans un travail tout en nuances. Le travail et les spéculations sur l’humain ne sont pas les choses les plus aisées. Cela dit, si quelqu’un est qualifié pour un tel ouvrage, c’est effectivement lui avec sa connaissance profonde de l’Amérique dans sa profondeur historique (ah "Johnny Bel-Œil"!) comme dans son absence d’aveuglement sur la réalité américaine (à l’instar d’un Gore Vidal, nullement dupe des compromissions de l’autoproclamée "reine du "Monde Libre"").
   
   Alors Marilyn avec ses amants, ses maris successifs. Ses gloires, ses défaites du petit matin, jusqu’à la fin tragique. Tout est là dans cet ouvrage fort documenté, avec en exergue des "témoignages et documents". Tout comme dans le guide de voyage auquel je faisais allusion plus haut, on trouve en exergue les renseignements pratiques et chiffrés du pays concerné!

critique par Tistou




* * *