Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

C comme: Bouche du diable de Jerome Charyn

Jerome Charyn
  Il était une fois un Droshky
  Marilyn la dingue
  Zyeux bleus
  Kermesse à Manhattan
  Metropolis: New York
  Dès 10 ans : Le Prince et Martin Moka
  Un bon flic
  Les Filles de Maria
  Rue du petit ange
  Dès 09 ans: Bande à part
  El Bronx
  La belle ténébreuse de Biélorussie
  Mort d'un roi du tango
  Capitaine Kidd
  Hemingway – Portrait de l’artiste en guerrier blessé
  Sinbad
  Citizen Sidel
  C comme: Madame Lambert
  C comme: Bouche du diable
  Appelez-moi Malaussène
  Le cygne noir
  C comme: White Sonya
  Bronx boy
  C'était Broadway
  La Lanterne verte
  New York - aquarelles
  Sténo sauvage. La vie et la mort d'Isaac Babel
  Marilyn : La dernière déesse
  Johnny Bel-Œil : Un conte de la Révolution américaine
  C comme: Marilyn la Dingue
  La Vie secrète d’Emily Dickinson
  Jerzy Kosinski
  C comme: Little Tulip

AUTEUR DES MOIS DE DECEMBRE 2013 & JANVIER 2014

Jerome Charyn est un écrivain américain né à New York en 1937. Ses parents étaient des gens modestes, Juifs émigrés d'Europe de l'Est avant la guerre. Il a grandi dans Le Bronx

Il a fait ses études au Columbia College puis a été enseignant aux Etats Unis, puis à Paris où il a enseigné à l'université américaine de Paris.

Il a vécu à Paris une quinzaine d'années.

Son premier roman, « Il était une fois un Droshky », a été publié en 1964.

Eclectique, il a publié des romans, des romans policiers, des biographies plus ou moins romancées, des livres documentaires sur New York, des romans pour enfants et des bandes dessinées.

C comme: Bouche du diable - Jerome Charyn

Un graphisme remarquable
Note :

   Dessins : François Boucq
   
   Nous sommes en pleine guerre froide. Le jeune Youri, orphelin, est pris en charge par les services d'espionnage qui lui assurent une formation secrète (d'où la cagoule de la couverture) qui fera de lui un agent infiltré aux USA. Il doit son surnom "Bouche du diable" à un bec de lièvre. Ce sont les autres orphelins qui le lui ont donné. L'entrainement est rude, mais la vie a toujours été rude pour Youri. Il est dévoué à la cause, bien que cela ne l'empêche pas d'être conscient de certaines injustices barbares... De plus, Youri a un don : il voit dans ses rêves certaines choses que nul ne sait car elles se sont déroulées sans témoin. La violence des sentiments exaltés en ces circonstances semble leur permettre de pénétrer son subconscient. C'est l'époque où KGB comme CIA aiment bien ces "possibilités" paranormales.
   
   Et puis le voilà installé aux States. Sa couverture est un succès, il se marie et reste un espion dormant, gagnant sa vie en travaillant sur les poutrelles d'acier des gratte-ciel. Il s'y lie à d'autres ouvriers et en particulier des indiens embauchés là et encore en communion avec leur culture et leur animisme. Il découvre leur monde avec surprise.
   
   Ensuite, un jour viendra où le KGB fera appel à lui et rien ne va se passer comme prévu.
   
   Une histoire assez classique d'espion qui venait du froid, ou d'"Espion, lève-toi" aux Etats unis, qui serait sans nul doute trop classique, si ne venait l'enrichir la dimension indienne de l'aventure qui en rehausse en outre les faces fantastiques et poétiques.
   
   Il faut aussi préciser que la BD doit énormément au dessin qui est vraiment remarquable. Beau, précis, juste, jusque dans les angles de vue à la perspective la plus originale. Boucq a fait un superbe travail, qui entre pour une bonne part dans mes quatre étoiles. François Boucq a également dessiné deux autres titres sur des scénarios de Charyn "La Femme du magicien" et "Du ventre de la bête New York", abandonnant pour lui sa veine comique pour opter pour un dessin au 1er degré. Je vais essayer de les trouver.

critique par Sibylline




* * *