Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Capitaine Kidd de Jerome Charyn

Jerome Charyn
  Il était une fois un Droshky
  Marilyn la dingue
  Zyeux bleus
  Kermesse à Manhattan
  Metropolis: New York
  Dès 10 ans : Le Prince et Martin Moka
  Un bon flic
  Les Filles de Maria
  Rue du petit ange
  Dès 09 ans: Bande à part
  El Bronx
  La belle ténébreuse de Biélorussie
  Mort d'un roi du tango
  Capitaine Kidd
  Hemingway – Portrait de l’artiste en guerrier blessé
  Sinbad
  Citizen Sidel
  C comme: Madame Lambert
  C comme: Bouche du diable
  Appelez-moi Malaussène
  Le cygne noir
  C comme: White Sonya
  Bronx boy
  C'était Broadway
  La Lanterne verte
  New York - aquarelles
  Sténo sauvage. La vie et la mort d'Isaac Babel
  Marilyn : La dernière déesse
  Johnny Bel-Œil : Un conte de la Révolution américaine
  C comme: Marilyn la Dingue
  La Vie secrète d’Emily Dickinson
  Jerzy Kosinski

AUTEUR DES MOIS DE DECEMBRE 2013 & JANVIER 2014

Jerome Charyn est un écrivain américain né à New York en 1937. Ses parents étaient des gens modestes, Juifs émigrés d'Europe de l'Est avant la guerre. Il a grandi dans Le Bronx

Il a fait ses études au Columbia College puis a été enseignant aux Etats Unis, puis à Paris où il a enseigné à l'université américaine de Paris.

Il a vécu à Paris une quinzaine d'années.

Son premier roman, « Il était une fois un Droshky », a été publié en 1964.

Eclectique, il a publié des romans, des romans policiers, des biographies plus ou moins romancées, des livres documentaires sur New York, des romans pour enfants et des bandes dessinées.

Capitaine Kidd - Jerome Charyn

Avec le chien du général
Note :

   Titre original : Captain Kidd (1999)
   
   
   Allemagne, 1945. Un bidasse vite promu répond à un surnom de héros de BD : Capitaine Kidd. Jerome Charyn imagine une rapide histoire de faux-vrai héros, secrétaire du général Patton dit “Frelon Vert” à qui on interdit de prendre Berlin avant l'armée russe. Bien que rejeton de super-riches, Roland Kahn aidé de soldats Noirs américains détourne des marchandises comme prises de guerre et abreuve Patton de cognac et son chien Willie de beignets. Suite à un fait d'armes pas très net, le voici obligé de rentrer d'urgence en Amérique. Sans Red — la rouquine de l'intendance.
   
   C'est l'immédiat après-guerre. Roland, devenu homme d'affaires prospère, épouse sur ordre une riche héritière qui lui donne un fils, Jonathan. La famille Kahn gère un grand magasin new-yorkais, Karp & Co, et siège dans divers conseils d'administration. Le héros de la guerre contre les nazis augmente le chiffre d'affaires avec un immense rayon soldes au sous-sol d'un premier puis d'un second établissement. Bientôt Capitaine Kidd retrouve tous ses anciens potes qui trempent dans divers trafics. Parmi eux Booker Bell a adopté le jeune garçon qui a sauvé la vie de Capitaine Kidd lors d'une opération risquée. Tous ces jeunes vétérans sont basés à Harlem, où Capitaine Kidd va retrouver secrètement Red et l'emmener danser au rythme d'un saxophone, accompagné du brave chien Willie qui a survécu à son maître.
   
   J'allais oublier... Il y aussi un kidnapping, quelques coups de feu et plusieurs victimes. Voilà : le tout est très enlevé, on n'y croit pas une seconde, mais c'est juste plaisant à lire. Reste une question : l'auteur est-il capable de fictions qui ne soient pas totalement superficielles?

critique par Mapero




* * *