Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Fin de roman en Patagonie de Mempo Giardinelli

Mempo Giardinelli
  Fin de roman en Patagonie
  Luna caliente

Mempo Giardinelli est un écrivain argentin, né en 1947.

Fin de roman en Patagonie - Mempo Giardinelli

Guanacos, nandous et anciens nazis
Note :

   Les écrivains argentins ne sont pas tous natifs de Buenos Aires. Mempo Giardinelli est né à Resistencia en 1947, dans le Chaco, tout au nord. Ce récit de voyage l'emmène à l'autre bout du pays, à bord d'une Ford rouge, en compagnie d'un ami universitaire. Il espère que le périple automobile, la découverte de la Patagonie et le hasard des rencontres l'aideront à avancer un chantier romanesque.
   
   Sur des milliers de kilomètres de mauvaises routes et de pistes caillouteuses, les provinces désertiques défilent : Rio Negro, Chubut, Santa Cruz. Littérature de voyage en effet, vers des glaciers andins, vers des étendues arides et ventées où s'enfuient nandous et guanacos. Mais pas seulement : les rencontres au bord de l'Atlantique et dans les auberges ou stations service finissent par convaincre que le pays n'est “peuplé” que de rescapés d'aventures navrantes ou un peu folles, y compris du côté de Bariloche ville-souvenir des anciens nazis. L'auteur n'en finit pas de s'en prendre aux autorités du pays, à la corruption accentuée par la crise, aux séquelles de la dictature et à la “paresse” de ses compatriotes, alors qu'en Patagonie abondent les ressources naturelles comme le vent et l'eau — mais que manquent les éoliennes et les pompes. Le tourisme n'éveille que quelques localités isolées proches du lac Argentino et du glacier Perito Moreno, et des rivages de la péninsule de Viedma où abondent les baleines et les morses. Mempo Giardinelli redoute néanmoins que ce bout du monde ne soit gâché par l'implantation de l'hôtellerie internationale et que les gringos ne débarquent en masse.
   
   Dans le même registre, l'écrivain en quête d'inspiration pour terminer son roman détesterait voir ses héros finir comme des "crétins de Hollywood". Clelia et Victorio poursuivis dans la fiction par une police assassine ne se jetteront pas ensemble dans l'océan près du détroit de Magellan. Une autre fin est possible : il choisit de la localiser dans leur Chaco natal, au retour d'une décennie d'exil.
   
   Lui-même exilé pendant la dictature, l'auteur se souvient des amis écrivains que le Mexique lui offrit alors, Juan Rulfo en particulier, dont on appréciera le portrait intime et l'image du résistant littéraire. À lire si on aime l'Argentine et les écrivains-voyageurs.
   ↓

critique par Mapero




* * *



Mempo y Fernando
Note :

   La Patagonie, cette région d’Argentine qui court du Rio Negro au Cap Horn, de l’océan atlantique à la cordillère des Andes. Mempo Giardinelli, argentin né en 1947 dans la région du Chaco, nous emmène dans un périple à bord de sa Fiesta rouge en compagnie de son ami Fernando. Des milliers de kilomètres qui, il l’espère, l’aideront à finir le roman commencé d’un couple en fuite après avoir assassiné un homme.
   
   Une descente le long de la côte atlantique, une remontée par la route 40, route mythique qui borde la Cordillère. Au fur et à mesure des rencontres, des arrêts, des visites il construit son roman, donne à ses personnages des possibilités d’échapper à leur destin. Un roman dans le roman, un récit de voyages, des réflexions sur l’écriture, la littérature, la vision d’une Patagonie, délaissée, arriérée faute de volonté gouvernementale, aux ressources naturelles inépuisables, vent, eau, montagne, victime d’une apathie généralisée de ses habitants.
   
    Un roman foisonnant et une autre vision de ce pays.

critique par Michelle




* * *