Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Harjunpää et le fils du policier de Matti Yrjänä Joensuu

Matti Yrjänä Joensuu
  Harjunpää et les lois de l’amour
  Harjunpää et le fils du policier

Matti Yrjänä Joensuu (1948-2011) fut inspecteur à la Brigade criminelle finlandaise avant d'être auteur de romans policiers. Il donna la même profession à son héros récurrent, Timo Harjunpää, policier humaniste et dépressif.

Harjunpää et le fils du policier - Matti Yrjänä Joensuu

Nos enfants perdus
Note :

   « Etes-vous seulement humains ? »
   Roman noir plutôt que roman policier. Nous savons dès le début qui a fait quoi, comment et, au moins autant qu’eux, pourquoi.
   Timo Harjunpää, lui, ne le sait pas. Il est inspecteur à Helsinki et, avec son équipe, il va rechercher les assassins.
   
   Puisque, ainsi que je vous le disais, on sait d’entrée de jeu qui ils sont, je ne déflore pas le récit en vous disant que ce sont deux jeunes gens… deux enfants même. Ils n’en sont pas moins extrêmement dangereux et cela ne réduit donc en rien la tension.
   
   Au contraire. C’est un roman vraiment très glauque sur une jeunesse désespérée mais tout autant désespérante. Ce n’est pas pour rien que l’un d’eux se fait appeler Sid Vicious. On est en plein « No future ». Et Timo Harjunpää, notre flic humaniste mais pessimiste, poursuit son œuvre, pressé par l’espoir de mettre un terme au carnage. On comprend très bien son pessimisme d’ailleurs, comment ne pas l’être quand on voit au quotidien ce qu’il voit. Partout. Sous toutes sortes de formes.
   
   L’enquête est donc le fil conducteur de ce livre. Nous suivons la démarche policière. Et des éclats, sans arrêt, parfois brefs d’à peine quelques minutes, nous font rencontrer partout, des portions d’humanité d’un réalisme évident.
   
   Le style est parfait. Joensuu écrit vraiment très bien. J’ai retrouvé aussi l’accélération de l’action que j’avais ressentie dans «les lois de l’amour» et ici, il me semble que la réalité de la vie de famille de Harjunpää est plus crédible. Cela peut peut-être s’expliquer par le fait que « Le fils du policier » a été écrit en premier (publié1983) et qu’ensuite, l’auteur a considéré que son lecteur connaissant déjà la vie de famille du héros, il n’avait pas besoin de l’épaissir beaucoup.
    « Le fils du policier » est le second roman publié de la série. Il a été suivi de « Harjunpää et l'homme-oiseau », publié en 1993 puis de « Harjunpää et le prêtre du mal » (publication 2003)

critique par Sibylline




* * *