Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Moment d'un couple de Nelly Alard

Nelly Alard
  Moment d'un couple

Moment d'un couple - Nelly Alard

Réponse du berger à la bergère
Note :

   Rentrée littéraire 2013
   
   
   Prix Interallié 2013
   
   
   "Dire je t'aime, pense Juliette, c'est s'inscrire dans la durée, pas comme dire j'ai envie de toi ou je suis bien avec toi."
   

   "Moment d'un couple" est un roman troublant à plus d'un titre. D'abord par son thème: un homme trompe sa femme et la maîtresse, une femme politique en vue, commence à les harceler, lui et son épouse. Le tout est envisagé du point de vue de l'épouse trompée qui bien évidemment souffre, croit frôler la folie mais garde néanmoins la tête froide et se bat, pied à pied pour garder son homme. Elle analyse, se découvre stratège et surtout prête à défendre ses enfants comme une tigresse.
   
    Dérangeant ensuite, parce qu'évidemment on se dit que c'est une histoire inspirée de faits réels et qu'enfin la mine d'infos qu'est internet nous permet même de mettre un nom -connu- sur la maîtresse en question qui, de surcroît avait publié un roman présentant son point de vue sept ans auparavant. Ce dernier aspect a quelque peu parasité ma lecture mais, néanmoins, je n'ai pas lâché ce roman qui fouaille, appuie là où ça fait mal et présente une vison sans concessions du couple. à quand le roman du mari?!
   
   
   Présentation de l'éditeur:
   
   "Olivier est journaliste, il participe aux tâches ménagères et s investit à fond dans la paternité. Juliette a eu avant de se marier de nombreux amants et occupe aujourd'hui un poste d ingénieur dans l informatique. Mais lorsqu'Olivier apprend à sa femme qu'il a, depuis peu, une liaison, c est tout l univers de Juliette qui vacille. Les risques de la vie à deux et les glissements du désir, une critique d un certain féminisme et la difficulté d être un homme aujourd'hui, la violence séculaire des hommes envers les femmes mais aussi celle de certaines femmes envers les hommes, tels sont les thèmes très actuels abordés dans ce roman. Un couple tel que celui de Juliette et Olivier peut-il à la trahison?"
    ↓

critique par Cathulu




* * *



Femme trompée
Note :

   Olivier trompe Juliette avec Victoire. Le livre est celui du ressenti de la femme bafouée.
   
   Juliette encaisse. Olivier navigue à vue. Victoire abat des cartes pour concrétiser le "vol" de l'être aimé.
   
   Juliette est ingénieur en informatique à Paris, son homme est journaliste. Ils sont les représentants d'une classe aisée parisienne. Victoire est une femme politique prometteuse clan PS qui prépare l'ENA.
   
   Au milieu de ce trio finalement banal vivent deux enfants du couple. Ces derniers sont largement en arrière plan. On a l'impression qu'ils ne pèsent ni dans la balance du père plus préoccupé par son comportement vis à vis de ses "femmes", ni dans celle de la mère bien plus soucieuse de rester la femme d'Olivier en concurrence avec la rivale plus que de protéger une famille.
   
   Le sujet est traité de manière chirurgicale. Les phrases sont courtes, au souffle souvent saccadé, rythme d'un cœur qui souffre au fur et à mesure des péripéties.
   
   Olivier annonce son infidélité suite à une crise de Victoire visant à empêcher ce dernier de se rendre au cinéma avec sa femme. Victoire est, d'après Olivier, sa femme ne remettant que rarement en cause la capacité d'analyse de son mari, en pleine crise d'hystérie. Il est obligé de s'en soucier.
   
   La première partie nous permet de faire connaissance avec le couple, son milieu de vie, leurs amis... et d'assister à la première réaction de la femme trompée, pas de grande colère, de l'abattement sans rejet catégorique du père de ses enfants. Juliette ne veut rien savoir de V.
   
   Deuxième partie, Juliette réagit alors en femme battante. Face à un Olivier, vivant les choses avec une relative légèreté, ne tranchant jamais, elle riposte et répond à l'hystérique Victoire par la patience et la gestion... Pourtant, Victoire n'hésite pas à se montrer de plus en plus harceleuse et Juliette tient le choc.
   
   La troisième partie et la rivalité se fait crescendo jusqu'au point culminant de la rencontre, dans la cuisine du couple. Je vous laisse découvrir l'issue de ces confrontations et la fin que vous aimerez... ou pas.
   
   C'est un livre que j'ai plus aimé finir que lire. L'écriture, volontairement froide, par moment pragmatique tel un plan de bataille, désarçonne. Les personnages sont peu romanesques, bien réels, dans leurs faiblesses et leur courage. Un traitement sans fard. De ce point de vue, le livre est une réussite. Olivier est empêtré et agaçant, Juliette est parfois bien conciliante, Victoire est dépeinte comme quasi-folle... Chacun se fera son opinion. Même s'il s'agit d'une fiction, apprendre après la lecture que cette histoire a des résonances flagrantes avec une histoire bien réelle, avec une femme politique connue, en écho avec un autre livre écrit par la maîtresse et traitant de la passion amoureuse, interpelle forcément et donne l'envie (certainement pas très saine) d'en connaître plus. Plus qu'un roman qui vous transporte vers un état flottant dans l'air, la magie littéraire, il s'agit d'un cri tellement humain qu'on ne peut que l'écouter...
   ↓

critique par OB1




* * *



Médiocre échantillon d'humanité
Note :

   Récompensé par le Prix Interallié en 2013, le dernier roman de Nelly Alard, dissèque un adultère chez un couple de bobos parisiens, qui se transforme en véritable drame psychologique avec harcèlement, passion, bref une histoire qui arrive partout.
   
   Un triangle amoureux dans les quartiers chics. Olivier est journaliste politique, Juliette est informaticienne. Ils ont deux enfants et représentent un couple de quadras modernes. L'autre, Victoire, par qui tout arrive, est une brillante élue politique socialiste. Alors, quand Olivier lui apprend par téléphone qu'il a une liaison, l'univers de Juliette bascule. Elle se sent trahie mais décide de tout faire pour garder son mari.
   La maîtresse n'en reste pas là, et on peut imaginer la guerre des nerfs que ces trois là vont se livrer.
   
   L'auteur décrit la lassitude inéluctable du couple, la fin de l'amour et du désir, l'humiliation de la trahison et l'illusion du possible.
   
   L'homme est lâche à souhait et les femmes se disputent le mâle.
   
   Rien à dire de plus.

critique par Marie de La page déchirée




* * *