Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Idiopathie de Sam Byers

Sam Byers
  Idiopathie

Idiopathie - Sam Byers

En idiosyncrasie
Note :

   Rentrée littéraire 2013
   
   
   "Meilleure elle était dans l'exercice de son travail, plus les gens la détestaient. De l'avis général, elle excellait dans son travail."
   
   Séparés après une liaison tortueuse, Katherine et Daniel vont devoir se rapprocher pour faire face au retour d'un fantôme de leur passé: leur ami commun Nathan.s
   
   Daniel a retrouvé l'amour mais il n' a jamais été et ne sera jamais de taille à affronter son ex, reine du cynisme et de la mauvaise foi. Les retrouvailles s'annoncent donc plutôt compliquées...
   
   Trentenaires narcissiques et par certains côtés encore puérils, Daniel, Katherine et Nathan prennent tour à tour la parole dans ce roman présenté comme une comédie à l'anglaise.
   
   Si Sam Byers manie les mots avec une profonde jubilation et atteint souvent son objectif, nous faire sourire, voire pouffer, (j'ai adoré en vilaine que je suis l'exploitation de Nathan par sa mère), il ne parvient pas toujours à donner de la densité à ses seconds rôles (j'aurais aimé que soient développés par exemple les personnages de la mère et de la sœur de Katherine). Il aurait sans doute fallu aussi tailler dans les discussions et les prises de tête intérieures entre les anciens amoureux (si je lui dis ça, elle va réagir comme ça mais...). Trop longues, elle ont failli m'occasionner un mal de tête et j'avais juste envie de dire à Daniel : Fais-toi une raison et tais-toi.
   
   Quant aux vaches, atteinte du syndrome du désœuvrement, elles sont le symbole d'une société en perte de sens. Elles n'en demandaient pas tant, les pauvres.
   
   Bref, un premier roman presque réussi.
   
   
   Présentation de l'éditeur
   
   "Idiopathie [idjopati] n f : Maladie ou état qui apparaît spontanément ou dont la cause est inconnue.
   
    Qui va mal dans le roman de Sam Byers? Tout le monde, à commencer par Katherine, qui n’aime rien ni personne, et surtout pas elle-même. La trentaine, coincée dans un job minable, enchainant les déceptions amoureuses, elle se demande s’il n’est pas temps de tirer un trait sur les hommes, et sur le bonheur en général. Ou bien Daniel, son ex, qui semble avoir tout pour lui : il vit confortablement avec Angelica, sa nouvelle petite amie, et occupe un poste important dans une unité de recherche biologique. La vie en rose, peut-être, mais sous la perfection des apparences, quelque chose cloche sérieusement. Ou encore Nathan, qui fut leur ami proche, et qui se remet d’un séjour en hôpital psychiatrique, épisode douloureux dont sa mère s’est emparée sans scrupule pour écrire un témoignage en passe de devenir un bestseller. Avant, Katherine, Daniel et Nathan étaient heureux — c’est-à-dire malheureux, mais au moins, ils l’étaient ensemble. Lorsque Nathan réapparaît après une longue absence, il provoque des retrouvailles forcées, une soirée à trois qui ne peut que mal finir tant il y a de comptes à régler. Et les vaches dans tout ça? Elles vont mal elles aussi, succombant à une étrange épidémie dont les symptômes, tels que tristesse et éloignement du troupeau (...)"

critique par Cathulu




* * *