Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Paris de Emile Zola

Emile Zola
  Thérèse Raquin
  La bête humaine
  L'Assommoir
  Pot-Bouille
  Au Bonheur des Dames
  Le Rêve
  Le ventre de Paris
  Son Excellence Eugène Rougon
  La Curée
  Germinal
  La Fortune des Rougon
  Le Paradis des Chats et autres nouveaux contes à Ninon
  L'œuvre
  La faute de l’abbé Mouret
  Nana
  La Conquête de Plassans
  La terre
  La joie de vivre
  Le docteur Pascal
  Une page d’amour
  L'argent
  Les Mystères de Marseille
  Pour une nuit d’amour
  Paris
  La Débâcle

Émile François Zola, chef de file du mouvement littéraire le Naturalisme, est un écrivain français, né en 1840 et mort en 1902.
Il est principalement connu pour la fresque romanesque en vingt volumes "Les Rougon-Macquart" qui suit les différents membres d'une famille dans la société française du Second Empire.
Les dernières années de sa vie sont marquées par son engagement dans l'affaire Dreyfus avec la publication en janvier 1898, dans le quotidien L'Aurore, de l'article intitulé "J'accuse".
On n'a jamais pu déterminer avec certitude si sa mort, ainsi que celle de son épouse, par intoxication au monoxyde de carbone était purement accidentelle ou criminelle.


Elizabeth Ross a publié un roman inspiré d'une nouvelle peu connue d'Emile Zola: "Les repoussoirs".

Paris - Emile Zola

Dernière étape
Note :

   Dans "Paris", Zola évoque les débuts de la Troisième République avec son brio et son lyrisme coutumiers.
   
   La grande force de Zola réside dans sa capacité à embrasser la société de son temps dans sa globalité, tout en créant des personnages vivants, souvent ambigus et capables d'évoluer. Jamais Zola ne renonce à écrire une "scène à faire". Il ne choisit pas le procédé habile qui consisterait à évoquer l'événement de l'extérieur, selon différents points de vue, en évitant de le décrire dans sa totalité. Au contraire, il se lance franchement dans cet exercice difficile et s'en tire toujours à son avantage, sans qu'on puisse le taxer de caricature.
   
   "Paris" est le seul roman que j'ai lu qui rende compte de la diversité de cette période troublée de notre Histoire de façon crédible. Une telle puissance semble avoir disparu dans la littérature française contemporaine.
   
   
   Présentation de l'éditeur:
   
   "Dans Paris, qui peut être lu pour lui-même, prend fin l'histoire de Pierre Froment. Ce jeune prêtre tourmenté par la perte de la foi, chez qui Zola a mis beaucoup de lui-même, va trouver à Paris la réponse à ses angoisses, découvrir par le travail et l'amour de nouvelles raisons de vivre. Ce roman est aussi un immense drame social, une chronique exacte et animée de la vie politique française au moment du scandale de Panama et des attentats anarchistes, une peinture foisonnante du Paris moderne, de tous ses lieux, de tous ses mondes, un hymne à la ville-lumière, reine de l'univers et créatrice de l'avenir."

   
   
    Cycle "Les Trois Villes"
   

   Lourdes
   Rome
   Paris
   
   Les pérégrinations de l'abbé Pierre Froment dans ces villes, servent de fil rouge aux trois romans.

critique par Jean Prévost




* * *