Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Sauve-moi Musso de Guillaume Musso

Guillaume Musso
  Et après ?
  Parce que je t’aime
  Seras-tu là ?
  Sauve-moi Musso
  L’instant présent

Sauve-moi Musso - Guillaume Musso

Mieux que rien... sans doute
Note :

   Je les ai donc lus. Tome 1: Guillaume
   
    J'en avais assez d'entendre leurs pubs annuelles, mais aussi de l'attitude méprisante de certains. J'ai donc pris mon courage à deux mains et décidé de les lire tous les deux. Mais si, vous savez bien, tous les deux. Hola, pas tout, comme vous y allez! Non, un de chaque. Non, je ne les ai pas achetés. Je ne soutiens pas l'édition française à ce point là. On m'a prêté un Guillaume. Lequel, ça n'avait pas d'importance. Après une bonne âme me prêtera bien un Marc. Je suis tombé sur "Sauve-moi". Etait-ce meilleur ou pire que d'autres?
   
    400 pages qui se lisent très vite mais dont je ne dirais pas qu'elles se dévorent. Dévorer un roman supposerait un appétit aiguisé par l'intrigue ou l'ambiance, un goût prononcé pour le style, un plaisir du suspense ou de l'évolution des personnages. C'est tout de même très loin d'être le cas de "Sauve-moi". Plutôt une impression de plat insipide, qui à aucun moment ne m'a intéressé, une sorte de fast food de papier, du fast reading en bon français. On ne s'y ennuie même pas vraiment. Il m'a semblé être resté à la couverture dans un point livres d'une grande gare. J'attends mon train et je n'ai rien à lire, enfin rien d'autre et ce foutu train est en retard, alors je continue à flotter, pas à naviguer ni à ramer, ce qui aurait eu le mérite de stimuler des neurones qui n'auront rien gagné à ce jeu. Rien de rien.
   
   Sur le livre que dire? Que ça se passe à New York, c'est plus porteur que Roubaix. Qu'un beau médecin américain tombe amoureux d'une jeune Française à deux jours de son retour en France. Qu'il y a un soupçon de fantastique inconsistant. Que ça ne m'a à aucun moment attiré et que je n'ai pas de temps à perdre.
   
    Cependant, voir dans ce même train qui a fini par arriver, ou dans un square quelqu'un lire Guillaume Musso, ça ne me déplait pas réellement. Ce sera toujours mieux que... , mieux que quoi d'ailleurs. Je sais pas, mais mieux...

critique par Eeguab




* * *