Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Un cadeau de Eliane Girard

Eliane Girard
  Un cadeau

Un cadeau - Eliane Girard

Au-dessus de ses moyens ?
Note :

   Présentation de l'éditeur :
   
   "Malgré son budget serré, Félicien veut offrir un somptueux cadeau à Laure pour ses trente ans. Mais, comme chaque fois, Félicien agit à la dernière minute. Une matinée de RTT devrait suffire pour trouver la veste dont rêve son amie. Aux Galeries, veste il y a, mais pas à la bonne taille. Dans les autres magasins, même rupture de stock. Plusieurs tentatives se soldent par un échec et Félicien commence à douter. Pourtant il doit absolument trouver quelque chose très vite. Soudain il la voit : la superbe, la splendide paire de bottes idéale. Lorsqu’il découvre le prix, il a subitement une bouffée de chaleur : 869,95 euros. Son loyer. De la folie. Ulcéré, il tourne alors dans tous les rayons, le temps passe, il doit aller à son boulot, les bottes inaccessibles sont fixées dans sa rétine… On n’a pas tous les jours trente ans. Hypnotisé, il craque, il achète. Et regrette aussitôt.
   Toute la journée, Félicien n’aura qu’une obsession : l’argent, ce qu’il coûte, comment il file, à quoi il sert. Culpabilisé par son acte, il devient paranoïaque car son cadeau, avec son emballage siglé, le désigne aux autres comme étant aisé. Les usagers du métro, des SDF, ses collègues de travail, tout le monde le voit – c’est ce qu’il croit. Et ce malaise va finir par lui faire commettre des actes insensés…"

   
   
   "Maniaco-dépressif de l'argent", alternant dépenses inconsidérées et radineries mesquines, Félicien est loin de se douter du tsunami que va déclencher dans sa vie l'achat d'une paire de bottes hors de prix pour l'anniversaire de son amie Laure.
   
   Nous le suivons dans le maelström de sentiments qui vont s'affronter en lui, au gré de ses rencontres, certains le confortant dans son cadeau, d'autres le culpabilisant, voire l'agressant, et transformant ainsi en odyssée l'offrande du cadeau.
   
   Chacun d'entre nous pourra s'identifier à ce Félicien cédant aux sirènes de la société de consommation, cherchant à toutes berzingues comment rattraper cette erreur.
   
    Un récit qui file à toute allure, drôle et léger et qu'on aurait aimé un tout petit peu plus grinçant.
   
   144 pages à garder sous la main en cas de danger!
   
   "Il avait fait son propre malheur tout seul, comme un grand. Comme un grand couillon."

critique par Cathulu




* * *