Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Je dis non! de W. Wilkie Collins

W. Wilkie Collins
  Une belle canaille
  La dame en blanc
  La Pierre de lune
  Basil
  L'hôtel hanté
  Secret absolu
  Le secret
  Profondeurs glacées
  Sans Nom
  Voie sans issue
  Cache-Cache
  Iolani, ou les maléfices de Tahiti
  En quête du rien
  La robe noire
  Monkton le Fou
  Je dis non!
  Pauvre Miss Finch
  Seule contre la Loi

Wilkie Collins (1824-1889) était le beau-frère de Charles Dickens. Il est considéré comme le premier auteur de detective novel (roman policier).
On trouve une des nouvelles de W. Collins dans le recueil "Les Fantômes des Victoriens" .

Je dis non! - W. Wilkie Collins

Pas le meilleur, mais bon quand même
Note :

   "Je dis non!" n'est certainement pas un des meilleurs livres de Wilkie Collins et s'il n'avait écrit que celui-là, je n'apprécierais pas autant l'écrivain, mais, comme d'habitude, Collins a su nous concocter une intrigue bien complexe avec des personnages bien sombres et une innocente (mais pas idiote) victime! Alors, inconditionnelles de Collins, ne boudez pas votre plaisir!
   
    Le roman a pour mérite de faire vivre et d'opposer deux mondes, celui, modeste, dans laquelle vit Emily, dans un Londres gris et monotone et celui plein de plaisirs qu'elle entrevoit chez Cécilia dont le père, M. Wyvil, est conseiller au parlement. Mais cette société, si brillante qu'elle soit, n'en est pas moins bâtie sur des hypocrisies, des snobismes et les jeunes gens y chassent la dot plutôt que le véritable amour.
   
   Dans le rôle de la sympathique victime, je vous présente Emily Brown, intelligente, courageuse mais orpheline et donc pauvre! Pendant l'absence d'Emily, son père est mort d'une maladie de cœur comme le lui a assuré sa tante qui l'a élevée. Mais l'on comprend bien vite qu'un secret plane sur cette fin mystérieuse.
   
    Sa meilleure amie est Cécilia, une riche et gentille jeune fille, insouciante et légère, plutôt frivole. Dans la pension de Miss Ladd où elles vivent, vient d'arriver une nouvelle, peu sympathique, Francine de Sor qui sera amenée à jouer un grand rôle dans le roman.
   
    A côté des jeunes filles une maîtresse d'internat, Miss Jethro paraît bien connaître Emily et surtout son père. Qui est-elle? Que cache-t-elle? Ajoutez-y encore un couple d'aubergistes mis en faillite par un meurtre qui a eu lieu dans leur hôtel et un séduisant, jeune et éloquent clergyman, Miles Mirabel. Enfin, dans le rôle de l'amoureux, d'abord éconduit, le maître de dessin Alban Morris, dont la fortune a subi des revers, ce qui explique qu'il ait pris cet emploi dans la pension de Miss Ladd. Il veillera sur la jeune femme en parfait gentleman pendant toutes les épreuves qu'elle traversera.
   
    Les jeunes filles ont terminé leurs études. Emily, élevée par sa tante sans fortune, est sur le point de prendre un emploi lorsque la mort de sa tante et les propos incohérents que cette dernière tient pendant son agonie remet tout en cause!
   
    Et voilà, je ne démêlerai pas plus avant les fils de cette rocambolesque intrigue et ne vous plaignez pas si je vous laisse empêtré(e) dans cette toile d'araignée! Après tout, vous n'avez qu'une chose à faire, allez lire le roman par vous-même! Et surtout si vous avec une liseuse Kindle, sachez que, en un quart de seconde, vous pouvez charger le roman gratuitement! C'est pas beau ça?

critique par Claudialucia




* * *