Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les mâles sans cervelle font les meilleurs amants de Marty Crump

Marty Crump
  Les mâles sans cervelle font les meilleurs amants

Les mâles sans cervelle font les meilleurs amants - Marty Crump

Ce n'est pas ce que vous croyez
Note :

   Les mâles sans cervelle font les meilleurs amants ... et autres curiosités zoologiques
   
   Si vous êtes une jeune dame mante religieuse bien sous tous rapports, apprenez que "les mouvements copulatoires sont contrôlés par des tissus nerveux situés dans l'abdomen plutôt que par la tête. Chez certaines espèces, les mâles vont même s'accoupler plus efficacement une fois décapités. Pourquoi? Parce qu'il y a, dans la tête du mâle, un nerf qui l'empêche de copuler tant que l'étreinte n'est pas sûre. Si on enlève ce nerf, ce qui se produit quand la femelle lui arrache la tête, le contrôle nerveux disparaît. Résultat : une copulation à répétition."
   
   Voilà donc l'explication du titre, petits coquinous! Marty Crump, zoologiste, professeur à l'université de l'Arizona, raconte de façon vivante et claire les mille et une façons pour les bestioles d'arriver à leurs fins, à savoir, perpétuer ses propres gènes. Foin de tout romantisme!
   
   Ensuite, arrivent les bébés. Qui va s'en occuper? Eh bien, le monde animal fait preuve de beaucoup d'imagination. Parfois le papa, en l'absence définitive de la maman... Mais j'avoue que l'histoire de la maman kangourou et ses deux sortes de lait maternel en simultané pour ses deux enfants de niveaux de développement différents, m'a laissée sans voix.
   
   Suivent des chapitres sur nourriture, défense ou protection, et communication, et là aussi, que de surprises!
   
   Un bouquin comme j'aime en lire de temps en temps, fort agréable à lire et instructif, ce qui ne gâte rien. Si les aventures de Christian G. vous laissent dubitatives, venez découvrir qu'avec les animaux la réalité dépasse l'imagination.

critique par Keisha




* * *