Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Zeitoun de Dave Eggers

Dave Eggers
  Dès 12 ans: Les Maximonstres
  Zeitoun

Zeitoun - Dave Eggers

Gestion de crise problématique
Note :

   "Il était partagé face à ce qu'il voyait, une version réfractée de sa ville, où les maisons et les arbres étaient coupés en deux par cette nappe d'eau étonnamment calme sur laquelle ils se reflétaient. L'apparition de ce nouveau monde ranima l'aventurier qui sommeillait en lui - il voulait tout voir, la ville entière, ce qu'il en était advenu. Mais le constructeur qu'il était pensait aussi aux dégâts, au temps qu'il faudrait pour tout reconstruire. Des années, dix peut-être. Il se demanda si le reste du monde voyait déjà la même chose que lui : un désastre aux dimensions rendues mythiques par son échelle et par sa violence."
   
   Ce livre n'est pas un roman, mais un récit, qui a demandé trois ans de travail et où l'auteur a recueilli le plus fidèlement possible les propos de Abdulrahman Zeitoun et sa femme Kathy, en les recoupant avec des sources indépendantes et des documents officiels.
   
   Zeitoun est d'origine syrienne, il s'est installé à la Nouvelle Orléans où il a rencontré Kathy, jeune américaine convertie à la religion musulmane (avant leur rencontre). Ils ont trois enfants, plus celui que Kathy a eu d'une précédente union, une entreprise de bâtiment prospère et sont propriétaires de plusieurs maisons.
   
   C'est l'été 2005. Quand un ouragan s'annonce, ils ne s'affolent pas, ce n'est pas la première fois qu'ils en subiront un et ils s'en sont toujours bien sortis. Pourtant, les bulletins météo réguliers sont de plus en plus alarmistes, laissant supposer que celui-ci est d'une force inhabituelle.
   
   Kathy prend peur et quitte la Nouvelle Orléans avec ses enfants, persuadée qu'elle pourra rentrer rapidement. Elle trouve refuge d'abord chez une de ses sœurs. Ses relations avec sa famille n'étant pas aisées, elle rejoindra une amie à 2000 kilomètres de la Nouvelle Orléans.
   
   Zeitoun décide de rester pour surveiller ses propriétés et ses chantiers en cours. Il est persuadé qu'il pourra se rendre utile et que son devoir est d'être là. Il reste en contact avec Kathy par téléphone tous les jours.
   
   La partie relatant l'ouragan et ses suites est saisissante. Les premiers jours où Zeitoun sillonne son quartier, seul sur les eaux dans un petit canoë, le quartier désert, la dévastation générale, le silence déchiré seulement par les aboiements des chiens paraissent irréels. Il essaie d'évaluer la situation, peut aider effectivement un certain nombre de personnes, nourrit les chiens abandonnés et enfermés, il est persuadé d'avoir eu raison de rester. Il retrouve des connaissances, ils unissent leurs efforts et se retrouvent régulièrement dans l'une de ses maisons.
   
   Pendant ce temps, Kathy entend les informations faisant état d'un chaos indescriptible dans la ville, viols, pillages, bandes armées. Elle supplie Zeitoun de partir et de les rejoindre. Il s'entête, ce qu'il voit sur place ne correspond pas à ce que Kathy lui raconte. Il se rend bien compte qu'il y a beaucoup d'hommes en armes, de la Garde Nationale, d'autres moins identifiables, mais ne se sent pas en danger.
   
   Il finit par se faire arrêter dans sa maison, en compagnie de trois autres hommes et commence un calvaire de 23 jours d'emprisonnement, dans des conditions totalement indignes, sans savoir pourquoi il est là, et sans pouvoir passer un coup de fil. Les gardiens sont sadiques et maltraitent les prisonniers de différentes manières. Il se demande si c'est à cause de sa couleur de peau et de sa religion. Il se fait traiter de taliban, il est humilié quotidiennement et réalise avec angoisse que l'extérieur ne saura peut-être jamais qu'il est là.
   
   Kathy, sans nouvelles et loin de la Nouvelle Orléans, remue ciel et terre pour savoir ce qu'il est devenu...
   
   Qu'en quelques jours, une ville puisse revenir à un tel état de dysfonctionnement de toutes les institutions fait froid dans le dos. Le plus ahurissant, c'est que l'Administration Bush a trouvé le moyen de monter une prison en un temps record, alors que dans le même temps de nombreuses personnes n'étaient toujours pas secourues dans les rues d'à côté. Voilà qui en dit long sur la mentalité d'une société, paraît-il démocratique.
   
   Si j'ai été scotchée par tout ce qui a trait à l'ouragan et l'emprisonnement de Zeitoun, j'ai quelques réserves sur le reste du récit. Une partie trop importante du texte nous décrit la vie de Zeitoun et de Kathy dans le passé, et surtout en fait des personnages modèles. Famille modèle en Syrie pour les Zeitoun, ensuite couple modèle, musulmans modèles, parents modèles, il y a un peu trop de perfection dans tout cela, en tout cas à mes yeux. Il me semble que l'auteur aurait gagné en force en resserrant son récit sur les évènements de Katrina.

critique par Aifelle




* * *