Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L'été de l'ours de Bella Pollen

Bella Pollen
  L'été de l'ours

L'été de l'ours - Bella Pollen

Réconfortant, le nounours !
Note :

   "Qui savait pourquoi la vie des uns allait de travers et celle des autres non? "
   
   Une drôle de voiture brinquebale sur la route. A l'intérieur, une famille brisée, celle des Fleming, qui part se réfugier sur une île des Hébrides.
   
   Depuis le décès de son mari, diplomate anglais de haut rang en poste à Bonn en pleine guerre froide (nous sommes au début des années 80), Letty doit tout à la fois faire face à cette mort aussi soudaine qu'inexpliquée et affronter les soupçons de trahison qui pèsent sur son époux. Quant aux enfants, quelque peu livrés à eux-mêmes sur cette île qu'ils affectionnent particulièrement, ils affronteront l'épreuve chacun à leur manière, cruelle, sensuelle ou onirique.
   
   Et l'ours me direz-vous? Hé bien, il joue un rôle tout à fait particulier que je vous laisse le soin et le plaisir de découvrir!
   
   J'ai tout aimé dans ce livre! La description des liens subtils entre les membres de cette famille déchirée qui ne parvient plus à communiquer, chacun recroquevillé sur sa douleur ; la douceur de Georgie, la fille aînée, la cruauté de la terrible Alba qui tyrannise son petit frère Jamie que sa mère veut à tout prix protéger car il est hypersensible et d'une maladresse maladive. "Comment survivrait Jamie dans le monde des adultes sans recourir à l'ironie ou au sarcasme, alors même que sa condition invitait l'utilisation constante de ces instruments contre lui? ", s'inquiète aussi Georgie.
   
   Pourtant Jamie, à sa manière maladroite, poétique et lunaire devra se confronter à la vérité et il n'est pas forcément le plus mal armé pour cela...
   
   Oui, j'ai tout aimé : l'atmosphère de cette île sauvage et fascinante, la présence si singulière de l'ours, le style fluide et imagé, les personnages qu'on a envie de réconforter tellement on les sent proches de nous, la structure du roman, donnant la parole alternativement aux personnages, la manière dont l'énigme est résolue...
   
   Un bon gros roman (405 pages qui se dévorent!) réconfortant et chaleureux!

critique par Cathulu




* * *