Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

A comme: De Cape et de Crocs -T 8 et 9 de Alain Ayroles

Alain Ayroles
  A comme: D, tome 1, "Lord Faureston"
  A comme: Sept missionnaires
  A comme: De cape et de crocs - T 1
  Ados: De Cape et de Crocs -T 2 et 3
  A comme: D, tome 2, Lady d'Angerès
  A comme: De Cape et de Crocs -T 6 et 7
  A comme: De Cape et de Crocs -T 8 et 9
  A comme: De cape et de crocs - T 10

Alain Ayroles est un scénariste de bande dessinée né en 1968.

A comme: De Cape et de Crocs -T 8 et 9 - Alain Ayroles

Ô joie !
Note :

   Dessins : Masbou
   
   
    Présentation de l'éditeur
   
   "Acte 8
   
   Explorant les étranges cimes nuageuses de l'immense îlot d'Oxymore, messieurs de Maupertuis et Villalobos retrouvent enfin le mystérieux Maître d'Armes. Mais l'homme a le sang chaud, le verbe haut, la lame prompte... Comment va-t-il réagir aux provocations d'Eusèbe? Acceptera-t-il de réorganiser la défense du royaume sélénite? L'heure est grave, car le fourbe prince Jean et l'infâme Mendoza ourdissent de sinistres projets : sur le paisible astre lunaire plane l'ombre de la guerre.
   
   
   Acte 9
   
   Les légions du sinistre Mendoza ont investi la capitale sélénite. L'infâme prince Jean est désormais le maître absolu de la Lune.
   Pour les rares rescapés de l'armée royale, tout espoir semble anéanti. Tout espoir? Voire. Car il est une chose que Monsieur de Maupertuis et ses amis ont su conserver intacte dans le désastre : leur panache."

   
   
   Commentaire
   

   Je ne vais pas être ofiginale par rapport à mes autres billets. J'ai A-DO-RÉ. C'est toujours un petit plaisir égoïste pour moi que de lire ces BDs. Bon, peut-être pas si égoïste que ça parce que je partage allègrement mes enthousiasmes délirants sur divers réseaux sociaux à chaque fois, n'est-ce pas!
   
   Nous étions donc sur la lune, à la recherche du Maître d'Armes, terrien reconnu pour ses talents d'escrimeur, de rimeur et de bretteur. Et à la fin du tome 7, il semblait ne pas remarquer les remarques du - toujours sooo cute - Eusèbe sur un certain appendice (et ne pensez pas mal, là... c'est une BD familiale, na!). Tout le monde a depuis longtemps compris qui est le fameux Maître d'Armes, ce qui nous laisse entrevoir les délices d'alexandrins et de références que ça implique. Nous avons donc droit à trois "Cadets de la lune" au costume et à la physionomie rappelant ceux des trois mousquetaires, à un homme masqué de fer ainsi qu'à une trop géniale "bataille des thyropylles" où quelques vaillants personnages doivent garder un étroit passage contre des armées de mimes (ça ne vous rappelle pas quelque chose? Je sautillais toute seule dans mon divan).
   
   C'est aussi une ode au langage et à l'expression, où l'auteur s'amuse comme un petit fou avec les figures de style, les genres littéraires et la grammaire. Impossible de ne pas réagir à ce qu'est en train de devenir ce monde sous la coupe d'un souverain qui souhaite enlever la liberté d'expression, grande valeur du monde lunaire.
   
   Encore une fois, les références historiques, cinématographiques et littéraires sont nombreuses, pas toujours expliquées... et donc encore plus appréciées.
   
   À ne pas manquer!

critique par Karine




* * *