Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le territoire des barbares de Rosa Montero

Rosa Montero
  La fille du cannibale
  Instructions pour sauver le monde
  Le roi transparent
  Belle et sombre
  Le territoire des barbares
  La folle du logis
  Des larmes sous la pluie
  L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir
  Le poids du cœur
  La chair
  Le Temps de la haine

Rosa Montero est une romancière et journaliste espagnole née en 1951 à Madrid.

Le territoire des barbares - Rosa Montero

Sacrée famille !
Note :

   Un matin, Zarza reçoit un appel. Un appel de menaces. Elle est persuadée que Nicolas, son frère, vient de sortir de prison et qu'il veut se venger de ce qu'elle a fait. Zarza tente de fuir ce frère qu'elle ne veut pas revoir et côtoie de nouveau ceux qu'elle ne fréquente plus depuis sa sortie de prison : la Blanche et tous ses adeptes.
   
    Ce roman de Rosa Montero est un thriller psychologique, genre que je suis assez peu habitué à lire. Ici, on suit la journée de Zarza, jeune femme solitaire, éditrice d'ouvrages du Moyen-Age. Sa vie familiale est compliquée : son père les a abandonnés lorsqu'elle était jeune, elle a coupé les relations avec sa sœur, un de ses frères est en prison et l'autre, Miguel, en maison psychiatrique. C'est dans cet univers éclaté que se débat Zarza, effrayée par l'idée d'être poursuivie par son frère qui lui donne des rendez-vous réguliers.
   
   L'ouvrage joue sur le passé de Zarza, sur la déchéance qui l'a frappée et dont elle est sortie après son passage en prison. Femme déstabilisée, elle n'a jamais réussi à nouer de relations durables. Même avec Urbano, un ébéniste dont elle partageait la vie, elle a fini par faire passer ses addictions avant sa relation, en venant aux pires extrémités.
   
   C'est un roman qui se lit rapidement, assez haletant avec une envie indiscutable de savoir quelles sont les tenants et aboutissants de cette histoire (comment a-t-elle trahi son frère? comment est-elle tombée aussi bas? pourquoi son frère veut-il absolument la retrouver?). Je reste néanmoins assez peu sensible au genre du thriller, ayant toujours l'impression que les scènes d'action conditionnent tous les autres éléments de l'intrigue (chaque personnage est placé là car il a une utilité, chaque décision également). Mais cela reste un ressenti très personnel sur le fond, car le roman de Rosa Montero est finalement une récréation tout à fait plaisante, sur décor de violences psychologiques et de relations familiales plus que difficiles, avec également des références littéraires qui servent à éclairer l'intrigue principale (Le chevalier à la rose de Chrétien de Troyes, notamment)
   ↓

critique par Yohan




* * *



Une héroïne désœuvrée
Note :

   Dans Le Territoire des Barbares, Rosa Montero dépeint une héroïne désœuvrée, Zarza.
   
   Suite à un appel téléphonique angoissant, Zarza va renouer avec un passé enfoui pour tenter d'amadouer la menace. Sa quête sera l'occasion de l'émergence de souvenirs douloureux mais également un moyen de retrouver ceux et celles qui ont compté pour elle ou qui l'ont fait sombrer.
   
   Rosa Montero maîtrise le récit, cumule certaines digressions non indispensables (le vie de certains personnages n'aura plus de secret pour vous).
   
    C'est bien écrit, parfois longuet et alambiqué : j'ai sauté des pages (et en général, c'est mauvais signe, surtout quand ledit livre n'est pas un pavé). Les personnages sont bien ancrés, l'univers est dessiné. L'atmosphère oppressante participe à la quête.
   
   Thriller psychologique, Le Territoire des Barbares est un roman qui n'apportera pas forcément de réponse à toutes vos questions mais qui vous interrogera... assurément ! Dans la veine de D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan (écrit quelques années après)
   ↓

critique par Philisine Cave




* * *



Le cœur du Tartare
Note :

   Titre original : El coracon del tartaro
   
    "Le pardon d'un être bon suffisait. L'existence d'un juste suffisait pour que la ville échappe à la pluie de feu."
   

    Mon 'dernier' Rosa Montero, en attendant la traduction d'un autre ou l'apprentissage éclair de l'espagnol. Mais un ancien en fait, paru au début des années 2000. Déjà l'univers de l'auteur et son talent de conteuse sont bien présents.
   
    Zarza mène une vie étriquée, mais quasi normale, travaillant comme éditrice et correctrice dans une maison d'édition, rayon romans médiévaux. Un matin le passé refait surface, un coup de téléphone: "Je t'ai retrouvée". Elle fuit, en vain, elle est pistée. Comme une mouche se cognant à une vitre, elle parcourt la ville, retrouvant ceux qu'elle avait fréquentés du temps de la Blanche et de la Tour, poursuivie par ce correspondant matinal.
   
    Une ville, une seule journée, pour Zarza qui devra enfin affronter ses peurs et ses culpabilités. Ses souvenirs d'ailleurs sont-ils réels?

critique par Keisha




* * *