Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Liliane est au lycée de Normand Baillargeon

Normand Baillargeon
  Liliane est au lycée

Normand Baillargeon (né en 1958) est professeur en sciences de l'éducation à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), essayiste, sceptique, militant libertaire, chroniqueur et collaborateur de différentes revues alternatives.
Depuis la rentrée 2011, il anime avec Xavier Brouillette la chronique "De la philo derrière les gros titres" à Radio-Canada.
(Wikipedia)

Liliane est au lycée - Normand Baillargeon

Est-il indispensable d'être cultivé?
Note :

   Présentation de l'éditeur
   
   "Longtemps les Français se sont rêvés cultivés. Ils lisaient L'Iliade et L'Odyssée au collège... Désormais, ils confondent une marque de prêt-à-porter avec le Zadig de Voltaire, quand ils ne prennent pas Liliane est au lycée pour le chef-d’œuvre d'Homère... La culture est-elle passée de mode?"

   
   
   
   Rien de tel qu'un regard étranger, en l'occurrence canadien , pour remettre en question ce que nous considérons comme allant de soi.
   Ainsi notre bonne vieille culture générale, que nous serions bien en peine de définir précisément, est-elle passée à la moulinette par Normand Baillargeon. Il commence par nous démontrer ses nombreux défauts: elle "porte, inscrites au fer sur sa chair, les multiples marques de l'exclusion, de l’oppression et de la domination dont classicisme, sexisme, racisme , élitisme et occidentalocentrisme et ethnocentrisme sont quelques-uns des noms."
   
   Il en souligne également les lacunes: essentiellement littéraire, elle fait fi des mathématiques, des sciences en général et accorde à peine plus d'importance à la philosophie. Pourtant, bien que décriée et mise à mal, l'auteur lui conserve sa confiance dans son rôle d'instrument d'émancipation.
   
   Un opuscule décapant!
   
    114 pages pour envisager notre sacrosainte culture-gé d'un autre œil.
   
   Le titre est la déformation de L'Illiade et l'Odyssée par une amie de l'auteur qui, enfant, n'avait pas compris le titre du livre dont parlait le professeur en classe.
   
   
   
   PS du postmaster : Notons au passage cette nouvelle collection de Flammarion: Antidote
   et laissons-leur la parole:
   "La nouvelle collection impertinente et critique.
   Halte aux consensus mous, aux fausses évidences, à l’opposition stérile des experts! Bienvenue à tous ceux qui veulent se construire un avis, par eux-mêmes et pour eux-mêmes. Impertinents et critiques, ces petits antidotes leurs sont dédiés."

   Nous verrons bien...

critique par Cathulu




* * *