Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

A comme: De Cape et de Crocs -T 6 et 7 de Alain Ayroles

Alain Ayroles
  A comme: D, tome 1, "Lord Faureston"
  A comme: Sept missionnaires
  A comme: De cape et de crocs - T 1
  Ados: De Cape et de Crocs -T 2 et 3
  A comme: D, tome 2, Lady d'Angerès
  A comme: De Cape et de Crocs -T 6 et 7
  A comme: De Cape et de Crocs -T 8 et 9
  A comme: De cape et de crocs - T 10

Alain Ayroles est un scénariste de bande dessinée né en 1968.

A comme: De Cape et de Crocs -T 6 et 7 - Alain Ayroles

Luna incognita & Chasseurs de chimères
Note :

   Dessins : Masbou
   
   
   Présentation de l'éditeur :
   
   "Acte VI
   Messieurs de Maupertuis et Villalobos, en fort galante et plaisante compagnie, voguent hardiment vers la Lune à bord d'un astronef de fortune. Que découvriront-ils sur cette planète inconnue? Des géants, des cités qui se meuvent, comme dans le roman de Monsieur de Bergerac? Des trésors à coup sûr, puisque là-haut, l'or pousse sur les arbres! Mais cet or suscite bien des convoitises: dans le sillage de nos gentilshommes, un inquiétant vaisseau cingle à son tour vers l'astre lunaire.
   
   Acte VII
   Croisant le fer, croisant le verbe, messieurs de Villalobos et de Maupertuils suivent la piste du mystérieux Maître d'Armes. Leur quête semée de dangers, d'énigmes et de forfaitures les mènera des bas-fonds du port d'Agatharchidès jusqu'aux confins des mers lunaires, au cœur de la Face Cachée, là où rôdent les Chimères.

   
   
   Commentaire
   

   Oh, ce que je peux aimer cette série! À chaque fois que je me dis que bon, là, ils ne peuvent pas aller plus loin dans la folie joyeuse, ils y vont. Tout en gardant un ensemble parfaitement cohérent, qui se tient et qui reste bourré de références, d'allusions et de bons mots. Si j'ai aimé le tome 6, j'ai A-DO-RÉ le tome 7, qui m'a fait mourir de rire. La dernière page, entre autres, j'ai failli m'étouffer! Et la finale du tome 6, avec les canards... génial. Mais bon, expliquons un peu.
   
   Pour ceux qui n'ont pas suivi, c'est une BD de Cape et d'épée où les personnages principaux sont un loup, un renard... et un lapin. Nous nous retrouvons dans une atmosphère très 17e, avec un code d'honneur, des combats à l'épée et tout, mais un 17e un peu (ok, un peu beaucoup) fantaisiste où les auteurs nous entraînent dans des aventures délirantes. C'est Cyrano meets Les trois mousquetaires meets Jules Verne. (Je sais, c'est cliché, c'est généraliser... mais ça parle). La langue est magnifique, les combats sont accompagnés d'alexandrins et la façon de parler de tous les personnages et adorable, pompeuse... mais tellement dans le ton. Dans ces épisodes, ils sont... sur la lune et sont à la recherche d'un certain maître d'Armes pour aider le roi à contrecarrer les plans du vilain Jean sans Lune.
   
   Ajoutons à cela des dessins grandioses, avec une multitude de détails en arrière plan (le tome 7 est pour ça magnifique. Que ce soit la ville portuaire, que je veux absolument aller visiter ou le royaume du roi, c'est superbe, contrasté, plein de détails et ça crée une atmosphère géniale), des personnages hilarants (j'adore les pirates, entre autres) et un lapin Eusèbe, ami ici avec un Caillou, qui est, je pense, mon personnage préféré. On ne sait rien de son passé, personne ne veut l'écouter, il est complètement naïf mais so, so, so cute.
   
   Je passerai rapidement sur les multiples références. Mais disons rapidement que j'ai poussé un "Hiiiii" sonore à une réplique qui m'a rappelé Alien (j'ai failli mourir de peur dans Alien. Je pense que j'ai juste réussi à voir les bandes annonces et c'est parce que je n'avais pas le choix), que j'ai sautillé aux références à Cyrano et à son œuvre et que j'ai adoré l'idée des mimes qui reçoivent une plume et une chandelle quand ils s'enrôlent (insérez ici l'air d'au clair de la lune et vous comprendrez). Et ce n'en sont que quelques unes parmi tant d'autres.
   
   Si vous ne connaissez pas, tentez le coup, ça vaut vraiment la peine.
   
   J'adore la lune vue par ces auteurs, vraiment. Payer en poèmes, des combats d'éloquence, des maisons qui... mais bon, je ne dis plus rien et je vous laisse découvrir!

critique par Karine




* * *