Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les libérateurs de l'Irlande de Paul Féval

Paul Féval
  Les libérateurs de l'Irlande
  La fabrique de crimes

Paul Féval (1817-1887), maître du roman-feuilleton populaire, nous a laissé également des romans de cape et d'épée, dont le magistral "Bossu".
(Source éditeur)

Les libérateurs de l'Irlande - Paul Féval

Les Molly-Maguires
Note :

   Voilà le résumé de l'éditeur : "Au XIXe siècle, dans une Irlande en proie au désordre, à l'occupation britannique et à l'émergence de multiples sociétés secrètes de tous bords, le peuple irlandais refuse de plus en plus cet insupportable destin."
   
   C'est l'histoire à la fois dramatique et héroïque d'une de ces familles, les MacDiarmid, que nous conte ici Paul Féval : un roman de haine et de vengeance, d'amour et de mort dans un pays ruiné et déchiré à la veille d'un des épisodes les plus terribles de son histoire, la Grande Famine.
   
   C'est un bon roman (dont je ne vais pas dévoiler l'intrigue pour ne pas casser le suspense) qui, à mon goût, souffre un peu de longueurs par moment et de raccourcis à d'autres! Bizarre, je sais, mais j'ai trouvé que certains personnages étaient un peu sous-exploités, et on s'attarde sur certains événements qui auraient pu être... "raccourcis" justement.
   
   Le principal intérêt du roman, plus que les histoires d'amour et de vengeance, c'est la description de cette société secrète : les Molly Maguire. Les historiens semblent assez divisés sur ses origines. J'ai découvert également que Martin Ritt avait tiré un film sur le sujet, d'après un roman de Arthur H. Lewis (roman non traduit en français). L'action se situe dans la Pennsylvanie de la fin du XIXe siècle, dans le monde des mineurs, avec deux fantastiques acteurs : Sean Connery et Richard Harris.
   
   En tout cas, Féval réussit magnifiquement à décrire le climat de l'époque, triste et oppressant, où souffle néanmoins le vent de la liberté, et a su décrire toutes les ambiguïtés du caractère irlandais.
   A noter que dans le roman de Carey sur le gang Kelly, que j'ai lu avant Féval, on y évoque aussi les Molly-Maguire et d'une manière très déplaisante... Mon "affection" pour les Irlandais en a pris un coup...
   
   
   Présentation de l'éditeur
   
   "Libérer l'Irlande de l'oppression anglaise! Tout au long du dix-neuvième siècle, le pays est transcendé par cette injonction. Et si les réponses sont multiples, modérées pour certains - visant à l'instauration de l'autonomie - ou beaucoup plus radicales pour d'autres, le peuple d'Irlande tout entier est traversé par cette aspiration. Paul Féval restitue ici ce climat délétère d'une Irlande opprimée où complots, aventures et drames se nouent, où les histoires d'amour et de haine se mêlent à l'Histoire en train de s'écrire sous nos yeux.

critique par Folfaerie




* * *