Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La peau de chagrin de Honoré de Balzac

Honoré de Balzac
  La peau de chagrin
  la fille aux yeux d'or
  Le colonel Chabert
  L'interdiction
  La messe de l’athée
  Le contrat de mariage
  Une ténèbreuse affaire
  Le lys dans la vallée
  Mémoires de deux jeunes mariées
  Illusions perdues
  Le Chef-d’œuvre inconnu
  Philosophie de la vie conjugale
  Louis Lambert
  Séraphîta
  Béatrix
  Splendeurs et misères des courtisanes
  La Grande Bretèche
  La Recherche de l'Absolu
  Eugénie Grandet
  Le curé de village
  La duchesse de Langeais

Honoré de Balzac est un écrivain français né en 1799 et mort en 1850. Très prolifique, il a publié 91 romans et nouvelles de 1829 à 1852 et laissé une cinquantaine d'œuvres non achevées.


* Voir la fiche "Du roman considéré comme un des beaux-arts".

La peau de chagrin - Honoré de Balzac

"Vanité des vanités...."
Note :

   Raphaël de Valentin, près de se suicider, entre dans une boutique de curiosités dans laquelle on lui confie une peau de chagrin ayant le pouvoir d'accomplir les désirs de son propriétaire. Il suffit pour cela de les exprimer. (Le Talisman).
   
   Inconscient et incrédule, Raphaël se lance d'abord dans une débauche toute une nuit où il raconte sa vie d'étudiant pauvre mais heureux, essayant, comme tout héros balzacien "d'entrer dans le monde" et de conquérir la belle Fœdora sans y parvenir, comme tous les hommes qui s'y sont risqués.(La Femme sans coeur).
   
   Craignant à présent de prononcer le moindre désir, Raphaël s'isole dans une immense propriété où personne ne doit entrer. Un de ses vieux professeurs y parvient cependant et Raphaël, voulant l'aider, gaspille encore un désir et décide finalement de reparaître dans le monde où il reverra Pauline, jeune fille pauvre autrefois, fille de la propriétaire de sa "chambre d'artiste", maintenant riche, parée et très belle. Ils vont vivre un amour durant lequel Raphaël verra encore se réduire sa peau de chagrin, mourant d'une tuberculose, la peau se rétractant pour la dernière fois dans la main de Pauline. (L'Agonie)
   
   L'Epilogue, enfin explique l'allégorie des deux femmes de Raphaël, laissant planer le doute sur Pauline -charme ou beauté? - mais faisant clairement de Fœdora une représentation de la société.
   
   La peau de chagrin, qui fait partie des "Etudes Philosophiques" de La Comédie Humaine, permet à Balzac de faire à la fois des digressions apparentes (Raphaël racontant sa vie), et de donner au roman son unité dramatique. Allégorie de la vie, des désirs éphémères et développant à foison cette phrase de l'Ecclésiaste :"Tout est vanité" Raphaël ne s'intéresse-t-il pas à Pauline que lorsqu'il est moins aveuglé par l'ambition sociale représentée par Fœdora?
   
   Tout y passe : l'orientalisme et ses mystères, très en vogue en 1830 chez les Romantiques; la science qui devenait "sérieuse" (la biologie, la mécanique et la chimie sont impuissantes à étendre la peau) et enfin la médecine sans remède, où les médecins se contredisent presque comme dans Molière.
   
   "La peau de chagrin", symbole des vanités humaines, des ambitions qui se réduisent avec l'âge, représente aussi le destin, la fragilité auxquels l'homme ne peut échapper.

critique par Mouton Noir




* * *