Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L'un des nôtres de Willa Cather

Willa Cather
  Destins obscurs
  L'un des nôtres
  Le Pont d'Alexander
  Mon Antonia

Wilella (Willa) Sibert Cather est une écrivaine américaine née en 1873 et décédée en 1947. Elle connut le succès et reçut le prix Pulitzer en 1923 pour "L'un des nôtres".

L'un des nôtres - Willa Cather

Faire sa vie
Note :

   Le jeune Claude Wheeler vit dans la ferme familiale du Nébraska, avec ses parents, son frère cadet et la fidèle gouvernante. L'aîné, lui, tient commerce en ville. Ecrasé par la forte personnalité du père, Claude ne sent guère l'étoffe d'un fermier, bien qu'il aime sa terre, mais n'ose pourtant pas s'affirmer. Si bien que ce sont les autres, et les événements, qui décident de sa vie. Quelques années passent, et d'erreurs en hésitations, Claude se retrouve à la tête de l'exploitation familiale, résigné à étouffer espoirs et ambitions. Mais voilà que le monde est secoué par un gigantesque conflit : la première guerre mondiale. Claude suit avec intérêt la progression de la guerre. Toute sa passion endormie, sa sensibilité ont enfin trouvé leur but : décidé à mettre son honneur au service des pays envahis par l'ennemi, le jeune homme devance l'appel de 1917 et s'embarque avec des volontaires pour la France. Une nouvelle vie s'ouvre alors à lui. Compréhensif avec ses hommes, courageux et intègre, Claude trouve enfin sa place, noue des amitiés solides et s'enrichit au contact des européens et de ses camarades, à l'ombre des tranchées et du danger toujours plus pressant. Claude Wheeler incarne la noblesse des sentiments de tous ces jeunes américains qui, poussés par leur idéal, s'engagèrent avec enthousiasme lors de la première guerre mondiale.
   
   Mais plus que cela, Willa Cather peint, avec beaucoup de finesse et de subtilité, les faiblesses et les doutes d'un homme à l'aube de sa vie, écartelé entre son devoir et ses rêves, entre peur et soumission, et la certitude d'être différent. Beaucoup de richesse et de chaleur dans ce magnifique roman (écriture et style irréprochables), où les femmes ont une place de choix, (notamment la mère de Claude), et également un hommage à l'amour qui lie les hommes et leur terre, thème récurrent chez Cather. J'avais envie de réparer une petite injustice, puisque j'ai du mal à trouver des billets de bloggolecteurs sur cet écrivain. C'est chose faite maintenant et j'espère que ceux qui auront la chance de découvrir ce roman seront aussi emballés par Miss Cather que je l'ai été.
   
   "L'un des nôtres" a obtenu le prix Pulitzer en 1923.

critique par Folfaerie




* * *