Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L'Impératrice de la Soie (Coffret 3 volumes) de José Frèches

José Frèches
  L'Impératrice de la Soie (Coffret 3 volumes)
  Le centre d’appel
  Le Caravage, peintre et assassin

L'Impératrice de la Soie (Coffret 3 volumes) - José Frèches

Il y avait matière à un bon roman … et bien c’est raté !
Note :

   La Chine de 655, la dynastie des Tang ; la soie, cette richesse tant convoitée ; Wuzhao la concubine qui deviendra impératrice ; le Tibet et ses monastères bouddhistes ; la route de la soie et ses caravanes. Tel est le décor de cette trilogie.
   
   Tome 1 – «Le Toit du Monde»: Impression mitigée !
   
   Il m’a fallu plus du tiers du premier volume avant de commencer à être accroché. Même les descriptions des splendides sites naturels himalayens, des monastères et des palais (on s’y croirait), même le passionnant et enrichissant récit de l’Histoire et des pratiques rituelles des grandes tendances Bouddhiques (le grand Véhicule, le petit véhicule, le Tantrisme), de l'église Nestorienne, du Manichéisme, n’ont pas su dans un premier temps emporter mon enthousiasme.
   Le début progresse lentement et les briques sont longues à s’emboîter. C’est seulement lorsque j’ai commencé à entrevoir l’articulation entre les différentes histoires (car il y en plusieurs) que mon intérêt c’est manifesté ; et lorsque celui-ci est né, bien entendu, j’ai eu envie de connaitre la suite.
   
   Sans être un ouvrage à prétention ethnologique, l’auteur nous livre, tout en nous divertissant, une multitude d’informations sur les différents peuples qui jalonnaient la route de la soie à cette époque : leurs us, leurs coutumes, leurs croyances, leur culture, leur cohabitation et leurs échanges. Pour la plus satisfaction du lecteur, exotisme et enrichissement sont au rendez-vous.
   
   Le style de l’auteur est de bonne qualité et sert bien l’histoire : fluide, agréable, sombre ou plein de poésie quand il convient. Même les passages les moins prenants restent d’une plaisante lecture.
   
   Même s’ils sont peu nombreux et de qualité égale au reste du livre, il y a quelques passages érotiques qui pour certains traînent en longueur, et comme ceux-ci n’apportent rien à l’histoire je les ai trouvés plutôt incongrus dans le fond et la forme. On a l’impression, lors de ces passages, que l’auteur s’est lâché afin de donner libre cours à son imagination, pour reprendre quelques pages plus loin le cours de l’histoire. Mais globalement, cela ne retire rien au récit.
   
   En bref, un roman dans l’ensemble pas mal, accessible au plus grand nombre, que je ne regrette pas d’avoir lu. Je vous en dirai plus après la lecture des tomes 2 et 3.
   
   
   Tome 2 – « Les Yeux de Bouddha »: Ennui et déception !
   
   Je pensais que le deuxième tome allait au moins être dans la continuité de la seconde moitié du précédent volume, et c’est ce qui m’a incité à le lire bien sûr. Et bien, il n’en est rien ! Je me suis ennuyé comme ce n’est pas permis.
   Il y avait quand même matière à réaliser un roman de grande qualité … et bien c’est raté ! A aucun moment l’auteur n’a su rendre le récit captivant. Même la découverte des cultures et des modes de vie, même les bribes d’Histoire exposées ne sont pas restitués de manière intéressante. Décevant de bout en bout, et du coup, je regrette même d’avoir lu le premier.
   Encore beaucoup de scènes de sexe qui n’apportent rien à l’histoire et sont complètement décalées et inutiles, si ce n’est pour faire du remplissage et permettre à l’auteur de se défouler.
   
   tome 3 - « L'Usurpatrice » : ...
   
    Il est certain que je ne lirai pas le troisième tome « L'Usurpatrice », et aussi certain que je ne lirai plus de José Frèches. Il y a quantité de bons auteurs et de bons livres qui attendent d’être lus, il est hors de question que je perde mon temps à lire du Frèches, si peu intéressant à mon goût.
   J’ai d’ailleurs un peu de mal à comprendre ceux qui en font des gorges chaudes ; comparé à tout ce que j’ai pu lire, «l’Impératrice de la Soie» est un roman historique médiocre. J’invite les lecteurs à découvrir du Iain Pears, Amin Maalouf, George Bordonove, Noah Gordon, Maurice Druon, Carole Dagher, Ken Folett, J-C Ruffin, Gilbert Sinoué, Robert Merle, Umberto Eco et bien d’autres … ; vous verrez ce qu’est un roman historique de qualité.
   Il se peut que le «Disque de Jade» soit de meilleure facture, mais ma déception avec ce présent roman est telle que je ne renonce à lire cet auteur.

critique par Hervé M




* * *