Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La grande sonate de Claude Schopp

Claude Schopp
  La grande sonate

La grande sonate - Claude Schopp

Le spécialiste de Dumas
Note :

    J'ai voulu lire "La grande sonate" par amitié envers Alexandre Dumas à qui je dois tant. Claude Schopp est un lettré, un universitaire qui a entre autres consacré bien du temps à Dumas, sa vie, son œuvre, véritable exégète du fameux quarteron, notant, annotant, classifiant les éditions, les centaines de textes. Un travail de bénédictin au service du roman d'aventures. Mais c'est le Schopp romancier que j'ai abordé, "La grande sonate" étant une biographie libre du compositeur méconnu Charles-Valentin Alkan, contemporain des Chopin, Liszt, Berlioz. J'espérais nager en plein romantisme, l'un de mes péchés mignons. Mais ce n'était pas le genre d'Alkan, surdoué tant comme auteur que comme interprète, plutôt austère, probablement à cause de ses origines hébraïques. Bien qu'Alexandre Dumas fasse une apparition on est loin de la truculence gasconne, et même de la flamme qui caractérisa la plupart des Romantiques.
   
    Alkan, dont j'ignorais le nom, passa sa vie à l'étude de la musique, vivant proche de la solitude malgré ses connaissances nombreuses. Souvent confiné, il faut bien dire que l'univers quotidien d'Alkan manque singulièrement de brillance et que ce n'est pas l'idée que je me fais du XIXème. Je vous propose néanmoins d'écouter sur le Net quelques notes du compositeur, à défaut d'un grand livre flamboyant. Cet Allegro Barbaro portant bien son nom. Pourquoi pas? Mais on est loin de la bataille d'Hernani et des amours des enfants du siècle, malgré une George Sand plus vraie que nature.
   
    Reste un livre estimable, dont j'aurais pu me passer, ce qui n'engage que moi. D'où l'intérêt des bibliothèques municipales, que l'on ne défendra jamais assez.

critique par Eeguab




* * *