Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Il était une fois dans l'Est de Audren

Audren
  Dès 08 ans: La rédaction de Soleman
  Dès 09 ans: Mauvais élève !
  Ados: Il était une fois dans l'Est
  Dès 08 ans: Ma grand-mère m'a mordu
  Ados: Wild Girl
  Ados: Les Disparues de Pumplestone
  Dès 08 ans: Wondercat - Un chat bleu très très spécial

Ados: Il était une fois dans l'Est - Audren

Les 2 Allemagne
Note :

   "Inutile de faire le test, je suis forcément séropositive aux anticorps du soviétisme."
   Pas de chance! "Jamais on ne me remettrait le foulard, jamais je ne revêtirais l'uniforme.
   Jamais je ne fus tant déçue."

   Le foulard c'est celui des pionniers , organisation complémentaire à l'école en Allemagne de l'Est et si Anna connaît une telle déception c'est qu'entre temps le mur de Berlin est tombé. Plus de RDA, plus de foulard des pionniers.
   
   Cette petite fille qui avait 7 ans en 1989 et vivait en RDA, nous livre ici ses souvenirs d'une vie qu'elle jugeait tout à fait normale, à quelques détails près, faute de références extérieures. Ce quotidien, vu à travers les yeux d'une enfant, nous apparaît plein de fraîcheur mais fait aussi froid dans le dos. L'enfant devenue adulte comprend en effet rétrospectivement que sa mère lui a sauvé la vie en refusant, arguant d'un eczéma fort opportun, qu'elle devienne une nageuse de compétition. Quelques détails comme le fait que les gens n'osaient pas entrer dans l'isoloir pour voter (l'abstention ou le vote blanc étant fort mal vus), ou que les serrures étaient quasiment identiques, rendent ce texte particulièrement vivant et marquant.
   
   Pas de vision manichéiste pour autant, Anna mettra près d'un an à s'adapter à sa nouvelle vie à L'ouest et cherche à tout prix à préserver une vision équitable de sa jeunesse : "Mon enfance n'était pas moche... Je ne veux pas l'oublier... mais je voudrais me souvenir d'autre chose que ces images communes à tous les petits de l'Est. Je ne peux pas. Le communisme, c'est peut être ça aussi . La mise en commun de tous nos biens..." Une définition accablante. Mais l'humour et la fraîcheur du récit allègent beaucoup l'atmosphère de ce texte. à découvrir sans plus attendre.
   
   "Audren s'est inspirée des souvenirs d'enfance d'Anke, son amie allemande, pour écrire cette histoire." (extrait de la 4 ème de couv'.)
   
   109 pages marquantes.

critique par Cathulu




* * *