Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le Couvent de la Lune - Tome 2: Le Seigneur de la Soie de Carole Dagher

Carole Dagher
  Le Couvent de la Lune - Tome 1: L’Anneau de l’émir
  Le Couvent de la Lune - Tome 2: Le Seigneur de la Soie

Le Couvent de la Lune - Tome 2: Le Seigneur de la Soie - Carole Dagher

Dans cette suite, le fils n'a rien à envier au père
Note :

   Merci Carole Dagher pour ces magnifiques et sublimes romans que sont les deux volets du Couvent de la Lune, pour cette merveilleuse fresque historique ô combien enrichissante. Ce fut une immense satisfaction que de prendre connaissance de cette période de l’Histoire du Mont-Liban (fin XIXe, début XXe) dont je n’avais même pas conscience - comme beaucoup - tant celle-ci est dissimulée, amalgamée, noyée dans l’Histoire de l’empire Ottoman.
   
   Comme dans le premier volume, le romanesque est d’une grande fraîcheur et d’une grande poésie, avec un style qui à la fois vous berce et vous prend aux tripes.
   
   Les aventures de Francis n’ont vraiment rien à envier à celles de son père Kérim. Il participe activement à la rébellion contre la domination Egyptienne et à la libération de ce joug, même si pour cela il faut pactiser avec l’Angleterre, puisque la France, l’alliée de toujours, reste sourde aux appels à l’aide. Mais le Mont-Liban sera-t-il libéré pour autant, car délivré de l’oppresseur égyptien il devra subir la tutelle de la Sublime Porte.
   Pour fuir cette douloureuse réalité, Francis part en France pour y vivre un amour passionné et découvrir la haute société lyonnaise et les dures conditions de vie des canuts. Mais ne se sentant pas à sa place dans cette société, il retourne sur sa terre natale. Là, il y découvre le grand amour, qu’il n’espérait plus, et qui lui sera arraché aux portes du bonheur. Alors il renonce à tous les délices de la terre pour consacrer son âme à Dieu. Pendant ce temps, sous la domination et la volonté Ottoman, sonne le glas de l’émirat et se meurt le Mont-Liban ; la Sublime Porte manœuvre, manipule, attise les ressentiments pour que s’opposent les communautés druze et chrétienne - autrefois fraternellement unies -, arme cette première afin qu’elle élimine cette dernière dans le bain de sang historique que l’on connaît.
   
   Mais le destin réserve à Francis une dernière surprise, une dernière épreuve, qu’il devra surmonter pour trouver sa place dans le vaste monde et sur le Mont-Liban.
   
   Un merveilleux moment de lecture, des plus savoureux et des plus instructifs !

critique par Hervé M




* * *