Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Monsignor Quichotte de Graham Greene

Graham Greene
  Orient express
  Les naufragés
  Tueur à gages
  Le rocher de Brighton
  L'agent secret
  La puissance et la gloire
  Le troisième homme
  La fin d’une liaison
  Un Américain bien tranquille
  Notre agent à La Havane
  La saison des pluies
  Les comédiens
  Voyages avec ma tante
  Une sorte de vie
  Le facteur humain
  Les chemins de l’évasion
  Docteur Fisher de Genève
  Monsignor Quichotte
  Le dixième homme
  Le capitaine et l'ennemi
  La chaise vide et autres récits inédits
  Le ministère de la peur

AUTEUR DES MOIS D'AOUT & SEPTEMBRE 2012

Graham Greene est un écrivain britannique né en 1904 et décédé en 1991.

Son père était instituteur. Il poursuivit ses études en internat, période qu'il détesta tout particulièrement, et finit son éducation supérieure à l’Université d’Oxford. Pendant cette période il s’adonna à toutes les excentricités ce qui, en soit, était plutôt classique.

Penchant à gauche, il rallie pendant un certain temps le Parti Communiste. Plus tard il se convertira au catholicisme, d'abord pour partager la foi de son épouse épouse Vivien Dayrell-Browning.

Il publie son premier ouvrage en 1925, c'est un recueil de poèmes. Il devient chroniqueur pour différents journaux et voyage beaucoup dans le monde entier. Il collabore au MI 6 à partir de la guerre 39/45. Documenté par cette existence, il publie de nombreux romans vite couronnés de succès dès "Orient express" en 1934. A partir de là, il divisera sa production en livres "sérieux" (ambitieux, succès moindre, peu rentables mais porteurs de grandes idées) et "divertissements" (succès commercial, valeur littéraire moindre, mais pourvoyeurs de fonds). La postérité ne lui donnera pas forcément raison.

A partir de 1966, il aura sa résidence en France, à Antibes. Il mourra en Suisse à 87 ans laissant une œuvre importante tant par le volume que par la qualité.


Sa compagne, Yvonne Cloetta, a rédigé leurs mémoires "Ma vie avec Graham Greene".

Monsignor Quichotte - Graham Greene

Charmante quichotterie
Note :

   Titre original : Monsignor Quixote (1982)
   
   Le curé Quichotte d’El Tobosso, petit village dans lequel il est né et a prêché toute sa vie, est promu Monsignor à la faveur de la rencontre fortuite d’un puissant. Par ailleurs mal aimé de son évêque traditionaliste, ce simple curé de campagne au patronyme célèbre est poussé vers quelques jours de congés. Il ne part pas seul mais avec celui qu’il surnomme Sancho, ex-maire communiste battu aux dernières élections, son ami.
   Voilà donc nos deux personnages truculents partis pour une road-story à bord de Rossinante, vieille Seat bichonnée par le chrétien. Nous nous situons au temps du post-franquisme et du post-stalinisme. Deux périodes noires pour nos deux "croyants". De péripéties rocambolesques en pauses avinées et fromagères, de nombreux dialogues se nouent.
   " - J’ai le sentiment que vous croyez plus au communisme qu’au parti.
   J’étais sur le point de vous dire la même chose mon père : vous croyez plus au catholicisme qu’à l’Eglise." P266

   
   Empruntant à Cervantès tout un univers et un moyen de le raconter (les titres, les évènements farfelus…). Greene use de la comédie pour aborder des sujets profonds : les convictions religieuses et politiques. Le doute accompagne ses deux amis pourtant sincèrement croyants, d’autant plus quand il est constaté les déviances. Ainsi, le catholique idéologique insupporte le curé pragmatique. De la même façon, le passé stalinien du mouvement communiste fait douter l’admirateur de Marx. De là, la distinction essentielle à effectuer entre la belle et humaine idée et la mise en pratique imparfaite puisqu’également humaine.
    "La croyance s’éteint comme le désir pour une femme" P39

   
   Le ton est léger. Les situations, poussées jusqu’à l’absurde, sont souvent désopilantes. Ainsi, le curé qui ne comprend pas qu’il se trouve dans un bordel. Ou encore, la paranoïa (justifiée) du maire vis-à-vis de la garde civile. Une facture originale pour un propos toujours captivant.
   ↓

critique par OB1




* * *



Pèlerinage comique
Note :

   Suite à la visite d’un influent évêque italien dans son petit village d’El Toboso, le père Quichotte se voit promu Monsignor au grand dam de l’évêque local. Ce dernier voit là l’opportunité de remplacer Quichotte par un jeune prêtre. Le père Quichotte s’associe alors à l’ex-maire communiste du village – qu’il surnomme Sancho Panza - et le duo incongru embarque sur les routes d’Espagne vers Madrid afin de se procurer les bas mauves et la bavette requise d’un Monsignor. La suite donne lieu aux aventures des deux larrons dans leur veille Fiat.
   
   À la fin de sa carrière, Greene, maintenant un auteur établi, s’est permis des libertés dans sa fiction. Ce roman en est un exemple des plus réussis. Les péripéties et surtout les dialogues truculents sont absolument savoureux. Avec beaucoup de sarcasme et d’humanité, Greene explore les thèmes de la foi et des convictions politiques.
   
   J’ai dévoré les pages de ce roman, séduit par ces deux personnages attachants. En dépit du sérieux du propos sous-jacent dans cette Espagne postfranquiste, le ton demeure léger et convivial. C’est le choc des idées mais de manière courtoise. Un festin où le vin et la bouffe passent avant tout.
   
   Un roman charmant et un bel hommage à Cervantès.

critique par Benjamin Aaro




* * *