Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La femme au miroir de Eric-Emmanuel Schmitt

Eric-Emmanuel Schmitt
  Oscar et la dame rose
  Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran
  L'enfant de Noé
  La rêveuse d’Ostende (et autres nouvelles)
  Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent
  La part de l’autre
  La femme au miroir
  Les dix enfants que madame Ming n’a jamais eus
  Le sumo qui ne pouvait pas grossir
  Dès 08 ans: Les aventures de Poussin Ier
  La nuit de feu
  La secte des égoïstes
  Les perroquets de la place d’Arezzo

Éric-Emmanuel Schmitt est un auteur d'origine française né en 1960 et naturalisé belge en 2008.

La femme au miroir - Eric-Emmanuel Schmitt

Para leer en la playa
Note :

   Anne la Brugeoise, Hanna la Viennoise, Anny l’Américaine, trois femmes aux prénoms de même origine, trois destins également influencés par un sentiment puissant d’être différente, étrangère à son époque. Pourtant, ces trois femmes n’ont aucune chance de se croiser : elles vivent à des époques historiques distinctes, en des lieux géographiques éloignés. Quelles ficelles l’auteur va-t-il tirer pour suivre les lignes de vie parallèles qu’il établit entre ces trois personnalités?
   
   Avec Anne, Eric Emmanuel Schmitt entreprend de dresser le portrait d’une femme sage et mature avant l’heure. Au cœur d’une ville du XVIème siècle, Anne aspire à une méditation qui lui permet de se sentir en symbiose avec la nature. Elle se trouve peu à peu acculée à la rébellion, s’enfuit pour se soustraire à un mariage convenu, cherche assidûment à établir un lien entre ses aspirations et l’appel mystique que lui souffle l’étrange moine Braindor…
   
   Au début du XXème siècle, Hanna s’est affranchie des croyances et obligations qui étouffaient Anne. Cette jeune épouse de Franz von Waldberg a tout pour être satisfaite de son sort. Fortunée et aimée par son aristocratique mari, elle peut se livrer sans entraves aux fantaisies d’une existence vouée aux plaisirs… Sauf que la maternité tellement attendue ne se présente pas et que ce manque autant affectif que social engendre un désenchantement qui l’écrase…
   
   La jeune Anny a plus d’un tour dans son sac… Cette jeune starlette hollywoodienne revendique son droit aux excès en tout genre, histoire d’échapper à la pression du milieu. Pourtant, elle se révèle une comédienne bien plus douée qu’elle ne le croit, et le succès l’attend à brève échéance. Quelle est alors cette insatisfaction qui la pousse à s’alcooliser toujours plus, à essayer imprudemment toutes sortes de substances incontrôlables, à choisir les amants les moins fiables?
   
   Structuré en chapitres rigoureusement alternés, le lecteur s’émeut aux côtés de la jeune Anne, s’amuse au fil des lettres mutines et spirituelles qu’Hanna adresse à son amie Gretchen, s’inquiète des risques que court l’inconséquente Anny. L’art d’E E Schmitt nous permet d’apprécier successivement les trois univers, les quêtes différenciées de ses femmes, mais la question du rapport entre elles continue de tarauder la lectrice : Certes, ces trois femmes sont orphelines, elles rencontrent chacune son "génie", elles se perçoivent en décalage dans leur univers. On attend la découverte du point d’ancrage des trois histoires, et quand il survient, on sourit…
   
   On l’aura compris, ce roman facture 2011 de EE Schmitt constitue un agréable divertissement, facile, léger, amusant… Une goutte de mysticisme, un zeste de psychologie, un bada de "scandale people" pour assaisonner le tout, l’intrigue prend comme une mayonnaise légère pour délice estival.

critique par Gouttesdo




* * *