Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Flux de Pascal Garnier

Pascal Garnier
  Lune captive dans un œil mort
  La Théorie du panda
  Les Hauts du bas
  Le Grand Loin
  Comment va la douleur?
  Chambre 12
  L'A 26
  Vue imprenable sur l’autre
  Cartons
  Trop près du bord
  Nul n'est à l'abri du succès
  Flux
  Dès 09 ans: Demain, on lève l’ancre

Pascal Garnier est un écrivain français né le 4 juillet 1949 à Paris et mort le 5 mars 2010 en Ardèche.
Il a écrit une vingtaine de romans, dont des policiers.
Il a obtenu le prix du festival Polar dans la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines en 2001, avec «Nul n'est à l'abri du succès» et en 2006, le Grand Prix de l'humour noir avec «Flux».

Flux - Pascal Garnier

Drôle de bouquin !
Note :

   "Ouh la! Qu'est-ce que c'est que ce Garnier?!" M'étais-je d'abord écrié. "Le premier mauvais roman que je lise de lui! Qu'est-ce qui se passe?" Des personnages stéréotypés (le mari naïf et faible qui vient de gagner le gros lot, l'épouse sournoise, cupide et infidèle, la gentille infirmière etc.) Une psychologie des personnages simpliste (elle le piétine, il ne dit rien mais il n'est pas heureux). Une situation banale (madame exploite monsieur qui n'a plus pour seul ami que le gérant pakistanais d'une laverie automatique...)
   
   On commence par la fin, Monsieur est dans une maison de convalescence car il vient de perdre la vue à la suite d'un "accident" dont on découvre peu à peu la nature. Il n'a plus pour seul soutien que sa sœur, taillée exactement sur le même modèle que son épouse. Il est mutique et ne s'intéresse à rien sauf à l'eau de la rivière qui passe pas loin (ce qui est un peu étonnant d'ailleurs vu la nature des souvenirs qu'il peut avoir avec l'eau). Les chapitres qui le montrent dans cette maison de repos avec la gentille infirmière qui fait tout son possible pour l'aider alternent avec ceux qui le montrent dans son existence précédente et nous font comprendre comment il en est arrivé là. Et franchement, j'ai trouvé tout cela bien peu intéressant. Etant fan de Pascal Garnier, j'étais assez consternée.
   
   Et puis, les deux tiers du livre (court au demeurant) étant passés, alors que le récit de la vie antérieure est terminé et que le lecteur sait ce qui s'est passé pour que Marc se retrouve dans cette situation, on passe donc à une vision des évènements en temps réel et juste à ce moment-là, tout bascule. Et quand je dis "tout bascule", vous pouvez le prendre au pied de la lettre, ça va basculer dans tous les sens du terme. La situation objective va changer brutalement, les personnages vont enfin avoir des réactions vraies et des pensées non-stéréotypées, le lecteur va être surpris et le roman "rattrapé" par ces superbes quarante dernières pages originales qu'on n'espérait plus.
   
   Conclusion, c'est spécial, mais cela vaut le coup dans la mesure où il s'agit d'un roman très court qui n'accaparera pas trop longtemps son lecteur. Et puis, maintenant que vous êtes prévenus, vous serez patient avec les débuts... et finalement, vous ne le regretterez pas. Il y a quand même du bon dans ce flux.

critique par Sibylline




* * *