Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

R comme: Ibicus tome 2 de Pascal Rabaté

Pascal Rabaté
  R comme: Premières cartouches
  R comme: Ibicus Tome 1
  R comme: Ibicus tome 2
  R comme: Ibicus tome 3
  R comme: Ibicus tome 4
  R comme: Biscottes dans le vent
  H comme: Crève Saucisse

Né en 1961, Pascal Rabaté n'avait même pas 30 ans quand il est parvenu, après des études aux Beaux Arts d’Angers plutôt axées vers la gravure, et quelques emplois, à devenir dessinateur professionnel.
Il en est maintenant à voir son talent tout à fait reconnu ce que divers prix confirment régulièrement.
Il a également écrit des romans pour la jeunesse.

R comme: Ibicus tome 2 - Pascal Rabaté, Alexeï Tolstoï

La fuite
Note :

   L’histoire, maintenant.
   
   Ibicus nous fait le récit de la vie d’un homme, un Russe du nom de Siméon Nevzorof. Nous sommes en 1917 et ce petit comptable ronge son frein, déçu qu’il est par l’existence grise qui semble lui être promise. Le tome 1 nous avait montré qu’une bohémienne lui avait prédit qu’il vivrait des aventures et serait très riche «quand le monde s’écroulera dans le feu et le sang». Depuis, Siméon attendait, rongeant son frein et, tout au long des 4 albums, à chaque fois qu’il hésitera, cette prédiction guidera ses choix. Comme quoi, la bonne aventure a tout de même un impact.
   
   Nous sommes en 1917 donc, et la révolution éclate. Siméon qui n’est pas dépourvu de courage, sauve un commerçant et, à la suite de diverses aventures pas toutes brillantes, tirera de ce geste la fortune nécessaire à son départ. Il quitte Saint Petersbourg pour Moscou et s’attribue le titre de Comte auquel vous pensez bien que ses compagnons de rencontre ne croiront guère plus qu’il n’est utile pour profiter de ses largesses. Filles, folles nuits et cocaïne vont bon train, et il monte même une sorte de casino fort lucratif, mais Moscou à son tour est livrée aux combats. Il doit fuir.
   
   Beaucoup de sang et pas mal de barbarie dans le second tome. Siméon Nevzorof parti vers le sud, arrive à Kharkov. Le programme femmes-folles nuits reprend. Mais cette fois, il se lance dans l’achat d’une magnifique propriété, digne de ses aspirations à la noblesse… puis de peaux d’astrakan à Odessa, mais il ne croit plus pouvoir être riche en Russie. Constantinople puis la France deviennent le but avoué, mais à présent un étrange personnage aux lunettes noires est accroché à ses basques avec une non moins étrange histoire de cirage…

critique par Sibylline




* * *