Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La chatte de . Colette

. Colette
  Chambre d'hôtel
  Claudine à l'école
  Les vrilles de la vigne
  Sido
  La retraite sentimentale
  L'ingénue libertine
  Chéri
  La chatte
  Claudine à Paris
  Le blé en herbe
  La naissance du jour
  J'aime être gourmande

Elle s’appelait Sidonie Gabrielle Colette, mais on disait Colette. Elle était née en 1873 d’un papa militaire. Et dans un monde bien misogyne, elle sut préserver la plupart du temps la liberté de sa vie. Croit-on que ce 19ème siècle put être aussi moderne! Colette fit tant de choses. Elle aima des hommes, elle aima des femmes. Elle écrivit, bien sûr, romans, commentaires et articles, mais elle présenta également des numéros de music-hall plutôt suggestifs. On peut s’en étonner, mais cela ne l’empêcha pas d’être élue membre de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique puis plus tard, membre de l'académie Goncourt
Lorsqu’elle mourut, en 1954, l’Eglise lui refusa les obsèques religieuses, pour sa «mauvaise vie», mais la France elle, lui offrit des funérailles nationales. Elle repose au Père Lachaise.

La chatte - . Colette

Saha
Note :

   Improbable ménage à 3. Deux femmes, un homme. Enfin plutôt ; une femme, un homme, une chatte. La chatte c'est Saha. Elle est la chatte de l'homme. L'homme qui se marie avec la femme. Et puis ..., c'est plus compliqué que cela. L'homme se rend compte qu'à choisir entre chatte et femme ..., car chez Colette on peut avoir à choisir entre chatte et femme.
   
   Mais l’histoire ne se limite pas au trio new look. Il est aussi fortement question de nature, même si nature domestiquée par l’homme (jardins). Colette parle de ce qu’elle aime et elle connait ce qu’elle aime. Il n’y a pas de longues considérations abruptes et péremptoires sur la vie ou des principes intangibles, il y a une histoire d’amour qui dérive doucement et qui, par petites touches, nous en révèle autant sur Colette qu’un manifeste.
   
   Pour du Colette, ça ne fait pas autobiographique. Pour une fois! Par contre, c'est sérieusement bien vu côté chatte. Question. Tous les hommes sont-ils aussi faibles que celui là? Ou posée autrement : tous les hommes sont-ils aussi capables de rester fidèles à leur chatte que celui ci?
   
   L’écriture de Colette, belle et adaptée à ces êtres qu’elle connait bien : les hommes, les femmes, les chats, les jardins, les fleurs, … Pas tellement d’équivalent finalement
   

critique par Tistou




* * *