Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les aventures de Tom Sawyer de Mark Twain

Mark Twain
  Les aventures de Tom Sawyer
  Un majestueux fossile littéraire
  Damnés Français
  Ascension en télescope
  Le voyage des innocents

Mark Twain est le nom de plume de Samuel Langhorne Clemens, journaliste, écrivain et humoriste américain, né en 1835 dans le Missouri et décédé en 1910 dans le Connecticut.

Les aventures de Tom Sawyer - Mark Twain

Ecole buissonnière, école de la vie…
Note :

   Tom est un jeune garçon qui vit chez sa tante Polly dans une petite ville (St- Petersburg) près du Mississippi. Comme beaucoup de gamins de son âge, Tom n’aime pas l’école et préfère parfois la « sécher » en compagnie de Huckleberry Finn son meilleur ami. Tom semble être le double social de Huck qui, lui est toujours partant pour des aventures inédites. Et les aventures sont nombreuses. Chaque nouveau jeu les entraîne dans des histoires plus tragiques, notamment avec Joe l’Indien.
   
   Témoins malgré eux d’un meurtre, Joe l’Indien, le coupable, veut l’attribuer à l’ivrogne du village. Après le serment solennel de rester muets à ce sujet, Tom, ne supportant plus le poids de cette injustice finit par confesser l’affaire lors du procès du pauvre hère au cours duquel Joe s’enfuit avec pertes et fracas. Les deux garçons savent alors qu’ils risquent des représailles de la part de Joe. Tom se retrouve ainsi hanté par les cauchemars.
   
   Tom est aussi amoureux de la fille du juge Thatcher, Becky et après des premiers essais infructueux, Tom se révèle vite un héros auprès de sa belle d’abord en acceptant d’être fouetté à sa place par un maître autoritaire et aussi en lui sauvant la vie après l’exploration plus qu’hasardeuse d’une grotte dans laquelle il retrouve Joe l’Indien qui se cache avec son trésor.
   
   Les jeunes garçons, qui jouent aux pirates sur une île et aux voleurs – au grand cœur, comme Robin des Bois – doivent sans cesse affronter le monde des adultes qui transforment leur innocence première en expériences de la vie, expériences dont ils se tirent avec brio et bonheur, malgré les épreuves qu’ils subissent. A la fin, ils deviennent possesseurs d’un trésor rien qu’en jouant à le chercher, ils tombent par inadvertance sur la planque du fameux Joe. Mais Huck, une fois adopté par la veuve Douglas, ne veut pas de cette vie où il faut manger avec des couverts, où on ne peut pas jurer à son aise et où les conventions et les vêtements sont trop étroits. Il faudra toute la subtilité de Tom pour le convaincre de négocier avec la veuve et de rester.
   
   L’intérêt des aventures de Tom Sawyer, ne réside pas seulement dans l’intrigue pleine de rebondissements et très bien ficelée mais aussi dans une certaine vision de l’enfance. Même si les personnages font les quatre cents coups en s’enfuyant, en séchant l’école et en inquiétant constamment leur famille, ils se révèlent néanmoins des individus droits et justes car leurs actes sont emplis d’une innocence touchante teintée parfois de superstition comique. A l’opposé, Joe, leur ennemi , le « méchant de l’affaire », même s’il eût pu avoir plus d’épaisseur dans le roman, redevient plus humain grâce au regard de Tom sur sa fin désastreuse, regard de compassion d’un être ayant subi la même douloureuse expérience. Et bien sûr la langue de Mark Twain est un régal, notamment dans les dialogues entre Huck et Tom et rien ne semble déguisé du parler des enfants un peu affranchis de cette époque, et pour cela il fut un précurseur que Hemingway admirait beaucoup.
   
   En somme une lecture très agréable où chacun retrouvera un morceau de son enfance. N’est-ce pas dans cette universalité que l’on trouve la vraie littérature ?

critique par Mouton Noir




* * *