Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le Roi n'a pas sommeil de Cécile Coulon

Cécile Coulon
  Le Roi n'a pas sommeil
  Méfiez-vous des enfants sages
  Les grandes villes n’existent pas
  Trois saisons d'orage
  Le Cœur du Pélican
  Le Rire du grand blessé
  Les Ronces

Cécile Coulon est une écrivaine française en 1990 à Clermont-Ferrand.

Le Roi n'a pas sommeil - Cécile Coulon

A l'ombre des classiques américains
Note :

   Je voulais découvrir Cécile Coulon depuis la sortie de son premier roman... c'est donc chose fait avec "Le Roi n'a pas sommeil".
   
   Nous voilà plongés dans une atmosphère évoquant l'Amérique rurale, le Sud de Faulkner, avec ses familles au passé parfois orageux, ses non-dits, son inertie. Un lieu où tout est connu de tous, où les secrets n'en sont pas vraiment. Le roman s'ouvre avec le malheur d'une mère, folle d'avoir vu son fils dans on ne sait quelle scène macabre que l'on ne peut qu'imaginer. Jusqu'à la fin du roman, après avoir suivi pas à pas la chute du fils Hogan. Celui-ci vit dans une grande propriété, entouré de son adorable mère. Malgré la perte sordide de son père, on lui prédit un bel avenir : c'est un garçon sérieux en cours, sobre, riche par rapport aux autres du coin. Mais le caractère orageux de son père finit par se manifester plus franchement et, inévitablement, Thomas Hogan finit par sombrer à son tour.
   
   Un roman intéressant, bien construit, agréable à lire et fort de promesses de beaux textes à venir, malgré quelques phrases un peu surfaites qui à mes yeux rompent le bel équilibre de la prose alerte qui sert ce roman. Par exemple : "sous son uniforme, une petite bedaine retombait sur sa braguette telles les babines d'un bouledogue à la retraite" (p68); et juste après "Autour, du bruit, des cris, des langues gluantes, épaisses, semblable à celles des bœufs". Une petite réserve, certes, mais un roman dans l'ensemble très apprécié!
   ↓

critique par Lou




* * *



Parfaitement maîtrisé
Note :

   Comment Thomas Hogan en est-il arrivé là? Comment ce jeune homme, à qui l'avenir semblait tendre les bras, a-t-il pu sortir ainsi du chemin que Mary et William, ses parents, avaient tracé pour lui? C'est cette trajectoire que Cécile Coulon nous invite à découvrir dans ce roman très maîtrisé.
   
   Dès les premières pages, le ton de l'intrigue est donné. Thomas est emmené les menottes aux mains et sa mère (comme le lecteur) ne comprend ni comment ni pourquoi son fils suit les policiers. On ne sortira jamais du village où vivent Thomas et ses parents, un village entouré d'une forêt qui donne la matière première pour la scierie où travaille William. Plus que l'histoire de Thomas et de sa famille, c'est l'histoire de ce coin d'Amérique perdu dans les bois qui intéresse Cécile Coulon. Car Thomas est un jeune comme tant d'autres : il rêve de suivre les traces de son père et ne comprend pas les failles de ce dernier.
   
   Car si tout semble lisse dans les habitations du village pris en charge par le docteur O'Brien, les apparences sont trompeuses. Dans le village voisin, on apprend qu'un crime affreux a été commis, un pur acte de jalousie. On découvre ce qui ronge William, ces fiches vertes qu'il a dû manipuler et qui recensent les crimes plus ou moins violents du voisinage. Mais c'est aussi le silence, le conformisme qui est la cause des drames plus ou moins quotidiens.
   
   Pour Thomas, les raisons de sa chute sont multiples : l'image dégradée du père, mort d'une blessure à la main ; une trahison amicale pour lui qui ne souhaite pas s'encanailler avec les jeunes de son âge ; un échec amoureux avec celle que ses proches lui destinaient. Un cercle infernal se referme autour de Thomas. Comme le lecteur qui ne sort pas du village, Thomas ne sortira pas de ce cercle qui se resserre.
   
   L'intrigue est haletante, courte et dense à la fois. Le tout est porté par une écriture tout à fait originale et évocatrice, qui renvoie aux grands auteurs américains. C'est un ouvrage parfaitement maîtrisé, à la fois sur le plan de l'intrigue et de l'écriture. Un vrai tour de force, surtout lorsqu'on sait que Cécile Coulon en est à son quatrième ouvrage à seulement 22 ans! C'est indéniablement une plume qu'il faudra suivre dans les années à venir.

critique par Yohan




* * *