Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Cessez d’être gentils soyez vrai ! de Thomas d'Ansembourg

Thomas d'Ansembourg
  Cessez d’être gentils soyez vrai !

Cessez d’être gentils soyez vrai ! - Thomas d'Ansembourg

Communication consciente et non violente pour les nuls
Note :

   On pourrait lire ce titre, que j’ai trouvé très bon à ma première lecture,  comme ceci : "cessez d’être méchants quand vous saurez vous écouter". Mais ça fait moins positif, j’en conviens.
   Le sous titre correspond mieux au contenu : "Être avec les autres en restant soi même".
   
   D’Ansembourg nous parle donc de communication en utilisant à la fois son expérience de thérapeute du présent et son expérience d’homme tout court. La couverture nous montre un profil enlevant un masque, celui que nous portons tous, "animal social" que nous sommes.
   
   Par des exemples simples (parfois un peu caricaturaux ou redondants), l’auteur explique d’abord les raisons qui nous ont poussés à nous éloigner de nos réels besoins. Société moderne au rythme effréné, éducation nous poussant à être de gentilles personnes… un ensemble d’éléments qui engendrent une incapacité à se comprendre soi-même et donc une frustration, qui elle-même nourrit peur et amertume. La traduction en actes est une agressivité inutile et contre-productive envers les autres ou un refoulement néfaste à l’intérieur de soi.
   
   A partir de ce constat nous est proposé un système en quatre temps qui nous permettrait de revenir à et vers l’essentiel. Un cheminement à la fois vers soi-même et vers les autres.
   "Dans le chemin vers l’autre, je ne peux pas faire l’économie du chemin vers moi" P 101

   Premier temps : l’observation (O) consistant en une prise de conscience des signaux nous alertant sur une situation qui nous préoccupe.
   Deuxième temps : le sentiment (S) analysant les conséquences de l’observation de nos réactions.
   Troisième temps : le besoin (B) qui se révèle derrière le sentiment.
   Quatrième temps : la demande (D) qui arrive en fin de processus et permet d’effectuer une action et/ou une demande adéquate et négociable.
   
   Sont précisées alors chacune des étapes de cette grille de lecture des sentiments qui nous assaillent, avec force précisions et nuances. Grille qui permet de communiquer avec les autres sans agressivité tout en sachant évoquer ses sentiments et besoins pour parvenir à des relations apaisées.
   "Pourquoi y a-t-il une goutte qui fait déborder le vase si ce n’est parce que nous n’avons pas pris soin de vider le vase régulièrement? Pourquoi explosons-nous dans une colère aux conséquences souvent excessives si ce n’est parce que nous ne prenons pas soin de désamorcer nos colères régulièrement? Ce n’est pas l’autre qui est responsable de ce que mon vase soit plein à déborder." P 191

   
   Le côté un peu angélique (qui suppose que chacun est capable de raisonnement et de sensibilité) est assumé par l’auteur qui avance l’idée que si chaque être humain prenait soin de sa "paix intérieure" (3 minutes 3 fois par jour), elle rejaillirait sur l’ensemble. Chacun jugera de cette croyance inaltérable en la bonté de l’homme.
   
   Pour ma part, je garderai pragmatiquement de cet ouvrage une manière d’exprimer sa frustration et de l’expliquer aux autres qui me parait réalisable et efficace. Le fameux OSBD.

critique par OB1




* * *