Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La charrette de B. Traven

B. Traven
  La révolte des pendus - Le trésor de la Sierra Madre - Le vaisseau des morts
  Le pont dans la jungle
  La charrette
  Le trésor de la Sierra Madre
  Le visiteur du soir

La charrette - B. Traven

Sur un chemin montant, sablonneux, malaisé
Note :

   Présentation de l'éditeur :
   
   "Traven décrit, avec l'ironie qu'on lui connaît, les conditions de vie des Indiens, mais plus que dans ses autres livres, c'est la perception que ces Indiens ont de la « civilisation » apportée par les ladinos qu'il nous fait partager."

   
   
   Moins connu que "Le trésor de la Sierra Madre", "La révolte des pendus" ou "Le vaisseau des morts", "La charrette" est l'un des premiers romans du mystérieux B. Traven. Je ne reviens pas sur son identité pour le moins nébuleuse mais je peux déjà vous dire que ce roman est traduit de l'espagnol. D'autres comme "Le pont dans la jungle", dans ma PAL, étant traduits de l'allemand. Déjà ça situe, façon de parler, le bonhomme.
   
   "La charrette" est une sorte de roman générique où le héros, le jeune charretier mexicain Andres, n'est en fait qu'un symbole de la condition précaire, voire misérable, de ces prolos d'Amérique Latine, terre de prédilection de Traven qui mourut à Mexico en 69. On sait les sympathies de l'auteur, parfois peu nuancées, mais cela ne doit pas nous empêcher d'apprécier ce tableau très détaillé de la vie menée par ces forçats sur les pistes arides ou détrempées du Mexique de Porfirio Diaz.
   
    Mes pages favorites : celles sur la fête mexicaine, avec son culte de la mort si spécifique et dont sut nous parler Eisenstein par exemple. Et les vieilles légendes indiennes ressurgissent ça et là entre enchiladas et tortillas un brin bourratives.

critique par Eeguab




* * *