Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La déposition du tireur caché de Jean-Hugues Oppel

Jean-Hugues Oppel
  Barjot!
  La déposition du tireur caché

La déposition du tireur caché - Jean-Hugues Oppel

Court mais bon
Note :

   Extrait du livre :
   A monsieur le commissaire divisionnaire Paul Gouanaud
   Préfecture de Police
   Paris
   
   Mon cher commissaire,
   
   Je ne savais pas exactement à quelle adresse vous envoyer ce courrier, mais j'ose espérer que mon intitulé saura trouver son destinataire, qui me permettra une prime dédicace à la familiarité toute épistolaire!
   Cette lettre est dépourvue d'en-tête personnalisé, peut-être avez-vous déjà constaté qu'elle n'est pas signée et qu'aucune mention d'expéditeur ne figurait au dos de l'enveloppe qui la protégeait ? Celle-ci a été affranchie au moyen d'une machine en self-service, pas à un guichet avec préposé potentiellement physionomiste, et postée dans l'anonymat des heures de pointe d'un grand bureau du centre-ville pris d'assaut par une horde d'usagers indifférents. Il vous sera plus facile d'établir le portrait-robot de l'homme invisible, je pense...
   Vous recevez sans doute une dizaine de courriers semblables chaque semaine, aussi je me permets de lâcher sans attendre les mots magiques qui vous convaincront qu 'il ne s'agit ni d'une plaisanterie, ni d'un exercice de délation dont vos concitoyens sont coutumiers, pas plus que d'une quelconque mystification destinée à vous nuire.
   Ces mots sont : PÉLICAN ROUGE. »

   
   
   Un tueur à gages, légèrement irrité d'avoir été doublé par ses derniers commanditaires, envoie anonymement, à un commissaire, une déposition écrite et enregistrée pour qu'il puisse se faire une idée des gens très haut placés impliqués.
   
    Très court roman se basant uniquement sur le témoignage du tueur. C'est assez tortueux, on avance dans le monde politico-financier. De forts intérêts sont en jeu. Des ventes d'armes aux pays d'Afrique : en cela j'ai fait le lien avec "Le journal intime d'un marchand de canons", de Philippe Vasset. Il n'est pas toujours évident de se repérer dans ce panier de crabes, mais l'auteur ne nous perd jamais complètement : une explication fort à propos nous maintient en contact avec la réalité de ce qu'il décrit.
   
    Ce n'est pas mal du tout, peut-être un peu court, on aurait aimé un développement plus important de l'idée. Mais sans doute que la volonté de l'auteur n'était pas d'entrer dans une enquête policière classique. Il évite ainsi quelques clichés.
   
    Son point de vue est atypique et intéressant.

critique par Yv




* * *