Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Tout près, le bout du monde de Maud Lethielleux

Maud Lethielleux
  Dis oui Ninon
  Tout près, le bout du monde
  D'où je suis, je vois la lune

Tout près, le bout du monde - Maud Lethielleux

Peut plaire aussi à des ados
Note :

   Je vais faire court avec ce roman parce que je l'ai terminé il y a un mois et je ne l'ai donc plus sous la main pour reprendre des extraits.
   
   Trois jeunes, une fille, deux garçons, se retrouvent placés chez Marlène, dans une ferme "au bout du monde", avec pour objectif de retaper une grange et surtout se refaire une santé sur un parcours difficile pour chacun d'eux.
   
   Jul et son chagrin d'amour destructeur, Solam le petit frimeur, et Malo bien empêtré dans une situation peu banale vont donc devoir cohabiter avec une "fausse" éducatrice débutante, aussi dubitative qu'eux quant à ce qui va se passer. Elle leur demande d'écrire chaque jour dans un cahier leurs réflexions de la journée, exercice auquel ils vont se livrer avec plus ou moins de sérieux et de discipline. Le roman est constitué de ces écrits, ce qui nous place dans la position de découvrir leur passé et leur présent un peu au jugé. Ce n'est qu'au fil du livre que nous allons faire des liens et en comprendre un peu plus.
   
   Très vite, je me suis glissée dans l'écriture de Maud Lethielleux en retrouvant avec plaisir son art de nous faire aimer d'emblée ses personnages, même s'ils semblent parfois un catalogue des problèmes d'enfants placés. Les réflexions de ces jeunes sonnent juste, on imagine en face la réaction des adultes. C'est un placement un peu expérimental, dont personne ne peut prévoir l'évolution et c'est ce qui fait tout l'intérêt de l'histoire. Nous allons voir les attitudes légèrement changer, des personnalités se révéler autres que ce que nous pensions, y compris chez Marlène, pas épargnée non plus par la vie.
   
   C'est ma troisième lecture de Maud Lethielleux, je la retrouve avec grand plaisir, mais je serais curieuse de lire à l'avenir une histoire du même genre vue par un regard d'adulte. Par exemple ici, les mêmes situations racontées par Marlène. Alors, c'est pour une prochaine fois?

critique par Aifelle




* * *