Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La danse de l'ours de James Crumley

James Crumley
  Le bandit mexicain et le cochon
  La danse de l'ours
  Cairn

James Crumley est un écrivain américain, né en 1939 et dédédé en 2008.

La danse de l'ours - James Crumley

Un monde trop dingue
Note :

   A lire (après coup) les avis sur ce livre, il semble que j'aie mis par hasard la main sur un personnage récurrent de l'auteur, sans que cela ait gêné la lecture d'ailleurs, tellement on est entraîné dans ces aventures mi noires mi givrées de Milodragovitch (appelé Milo), ex-ancien de la Corée, ex-flic, ex-mari de cinq épouses, et présentement vigile dans une petite ville du Montana. Luttant contre une tendance à l'alcoolisme en ingérant du peppermint et usant-abusant de la cocaïne, il se retrouve bien malgré lui dans des situations où ça tire à l'arme lourde, les grenades explosent, les cadavres s'accumulent.
    
   Au tout début c'était pourtant gentil, il s'agissait de rendre service à une vieille dame riche, ex-maîtresse de son père, et juste enquêter sur les rencontres entre un homme et une femme inconnus dans un parc public. Ma foi, si cela peut la désennuyer...
   L'ennui c'est qu'à partir de là tout évolue très très vite et Milo se retrouve poursuivi par des types n'hésitant pas à employer les grands moyens...
    
   "Le monde était trop démentiel pour que je l'affronte à jeun. Peut-être pas l'univers entier, mais en tout cas le monde dans lequel je vivais, celui des bars et des arrière-cours obscures, des coins d'ombre où je me dissimulais pour espionner mon prochain. Tout ça était trop dingue pour que je pusse le supporter à jeun. Mais peut-être que le monde entier était trop dingue. Partout des guerres et des conflits. Guerres de religion, affrontements économiques, batailles politiques. .. Ce monde est-il le reflet de ce que nous sommes, ou bien est-ce l'inverse?"
    

   Bonne pioche donc pour les amateurs de bien noir et poisseux, avec personnages tranchés et quand même une grosse dose d'humour. J'en reprendrais bien un peu...
    
   Cerise perso sur le gâteau : cela se déroule entre le Montana et Seattle, autant dire que j'ai carrément remis les pas sur mon itinéraire des dernières vacances...

critique par Keisha




* * *