Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Betty et ses filles de Cathleen Schine

Cathleen Schine
  Betty et ses filles

Betty et ses filles - Cathleen Schine

Trois femmes puiss attachantes
Note :

    A la grande stupéfaction de Betty Weissmann, Joseph, son mari depuis cinquante ans, parle soudain de divorcer pour cause de "différences incompatibles". Évidemment, la principale "différence incompatible" se révèle être une blonde nommée Félicity, nettement plus jeune que lui, mais il ne s'en vante pas tout de suite.
   
   Betty se réfugie à Westport, (Connecticut) dans un cottage au bord de la mer, généreusement prêté par son cousin Lou, puisque Joseph souhaite garder l'appartement. Ne voulant pas la laisser seule, ses deux filles l'accompagnent. Annie et Miranda sont toutes deux à un âge où les illusions sont derrière elles, leur vie est un peu de guingois et les trois femmes vont tenter tant bien que mal de s'organiser en attendant le dénouement du divorce.
   
   Betty ne se remet pas d'avoir été chassée de chez elle, à 75 ans! Les deux filles, issues d'un premier mariage, considèrent Joseph comme leur père et lui en veulent énormément... tout en continuant à l'aimer. Le cottage est ridiculement petit et peu confortable, pourtant elles vont toutes faire des efforts et cacher leur tristesse aux autres, à commencer par Betty.
   
   Inutile d'en dévoiler beaucoup plus, c'est un excellent roman pour l'été, distrayant, plein d'humour et d'émotions, avec des évènements en cascade. Il y aura des hommes providentiels, des évolutions inattendues, des retournements, une carrière brisée, des imbroglios surprenants, des constats douloureux, des regrets, de la tendresse... Personne n'est tout noir ni tout blanc dans cette histoire.
   
   J'ai refermé le livre avec le regret de ne plus pouvoir retrouver cette attachante petite tribu ce soir, c'est un signe non?
   
   
   "Elle est folle expliqua Annie quand Lou téléphona pour demander ce qu'il se passait. Il l'a rendue folle. On ne peut rien lui dire, elle n'écoute pas. Tout ce qu'elle fait, c'est passer ses nuits à regarder des films en noir et blanc, et ensuite elle en parle toute la journée. Elle reste paralysée, anéantie, elle campe près du téléphone en attendant qu'il l'appelle. Je le sais. Elle décroche dès la première sonnerie. Tu as remarqué?  Et il se peut qu'elle ait bu. Ma propre mère! Ivre! Mon Dieu, j'espère bien que non! Mais je l'ignore."

critique par Aifelle




* * *