Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Boneshaker et Clementine - Trilogie du Siècle Mécanique 1 & 2 de Cherie Priest

Cherie Priest
  Boneshaker et Clementine - Trilogie du Siècle Mécanique 1 & 2

Boneshaker et Clementine - Trilogie du Siècle Mécanique 1 & 2 - Cherie Priest

Steampunk for ever (ou presque)
Note :

   1880, la guerre civile fait rage depuis vingt ans aux États-Unis, la compétition entre les nations a amené dans son sillage des avancées scientifiques et technologiques qui sont autant de révolutions ou de désastres. Seattle est un de ces désastres: dévastée par un gaz mortel libéré par la machine créée par le Dr Blue, la ville est vidée de ses occupants et parcourue par des morts-vivants affamés.
   
   Quand son fils passe le mur dans l'espoir de réhabiliter son père Briar Wilkes, veuve Blue n'a plus d'autres choix que de le suivre pour le sauver.
   
   Des dirigeables, des machines incroyables, de l'aventure, de la baston, des morts-vivants, voilà du steampunk qui dépote et qui se laisse lire. Dans ce premier tome de la trilogie du Siècle Mécanique, Cherie Priest joue avec le huis-clos étouffant d'une ville morte disputée par les trafiquants, un savant fou, quelques fous vivant encore là, tout ce petit monde tentant vaille que vaille d'éviter d'être mordu par un de ces corps infectés par le gaz qui noie tout. Avec ce cadre, elle transforme une finalement banale histoire de passage à l'âge adulte et de révolte en une aventure qu'on prend plaisir à suivre de la première à la dernière page. L'aventure continue d'ailleurs dans le second volet, Clementine. On suit un des personnages secondaires dont on a fait la connaissance, capitaine de dirigeable et trafiquant, mais en ce concentrant cette fois-ci sur un chassé-croisé de pirates et d'espions qui dévoile un peu plus de l'épopée de la guerre civile.
   
   Annoncé comme une trilogie, il semble que Le siècle mécanique voit se profiler un quatrième volume, ce qui je dois le dire, me rend assez curieuse de voir si, et comment l'auteur va développer cet univers qui, frustration, est finalement seulement esquissé dans ces deux premiers opus, au profit de l'aventure pure et dure. Non pas que ce soit rédhibitoire, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, mais j'ai eu l'impression d'effleurer la surface de quelque chose qui aurait pu, et pourrait bien devenir absolument passionnant. Sinon, et bien resteront de bons bouquins à lire au coin du feu pour satisfaire une envie de steampunk sans se fouler un neurone.

critique par Chiffonnette




* * *