Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

J comme: Moomin et la comète de Tove Jansson

Tove Jansson
  Dès 09 ans: Moumine le Troll (tome 1)
  Dès 10 ans: L'été dramatique de Moumine
  Dès 09 ans: Les Mémoires de papa Moumine
  J comme: Moomin et la comète
  Le livre d’un été
  L'honnête tricheuse
  L'art de voyager léger et autres nouvelles

Tove Jansson est une femme de lettres, illustratrice et peintre finlandaise née à Helsinki en 1914 et décédée en 2001.
Prix Nils Holgersson
Prix Hans Christian Andersen
Prix Finlande

J comme: Moomin et la comète - Tove Jansson

Hippopot(âme)
Note :

   C’est une BD "intéressante et pas nécessairement destiné aux enfants" commandée à l’auteur finlandaise en 1952 par un/des quotidiens londoniens qui a donné l’occasion à Jansson de pousser ces hippopotames albinos sans bouche de personnages dans des situations censés "satiriser la vie soi-disant civilisée". Et c’est une réussite toute en ironie douce.
   
   Les Moomin vivent dans une vallée isolée. La famille est composée de Papa, Maman, Moomin, Mlle Snork. Viennent s’ajouter (et le plus souvent perturber l’harmonie Moomin) des personnages secondaires aux caractéristiques bien marquées. Je ne citerai que Grignote, archétype du jeune enfant mal élevé. Mais la liste est longue: de l’avare, en passant par le poète-profiteur, ou encore le râleur à moustaches et enfin le très philosophe Snufkin.
   
   Cet opus est composé de six histoires indépendantes. L’inspiration vient de toute évidence devant la planche. En témoigne ce démarrage de "Moomin fait de la voile" où le sympathique personnage cherche quelque chose sur la plage et, interrogé par son père au chapeau haut-de forme, avoue chercher un début d’histoire. Puis, tous deux avec des yeux exorbités dirigés vers nous, s’exclament: "Mon dieu, des lecteurs!".
   
   Les thèmes du travail, de la célébrité, du courage, de l’amour… sont l’occasion de réflexions moqueuses sur nos modes de vies modernes. Le ton est bienveillant comme le sont les personnages aux (hippopot)âmes tout en rondeur.
   
   Une originalité graphique très jolie: la séparation verticale des cases avec des éléments de l’histoire comme des fleurs, un balai, une toile d’araignée, des crayons-…
   
   N’étant pas un grand amateur de BD par ailleurs, je me suis laissé séduire par les personnages de ce succès scandinave. Un petit bonheur.

critique par OB1




* * *