Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Sanctuaire du cœur de Thu Huong Duong

Thu Huong Duong
  Terre des oublis
  Histoire d'amour racontée avant l'aube
  Sanctuaire du cœur
  Roman sans titre
  Itinéraire d’enfance
  Les collines d'eucalyptus

Thu Huong Duong est une écrivaine vietnamienne, née au nord Viêt Nam, en 1947.

Sanctuaire du cœur - Thu Huong Duong

Un vrai talent de conteuse
Note :

   « Il existe toujours des inconnues dans l’équation de nos vies »
   
   A l’époque pas si lointaine où se passe ce roman, les grandes nouvelles, bonnes ou mauvaises, étaient annoncées par télégramme. Et quand le facteur arrivait pour en déposer un chez vous, c’était toutes les voisines qui sortaient, curieuses de savoir si le malheur avait frappé à votre porte.
   
   Le matin du jour où démarre ce récit, c’est en l’occurrence bien un drame qui est à l’origine de la visite du facteur «Le petit Tranh a fugué avec le fils de M. Hoang Vuong. Peux-tu venir? Thy et Yen» Madame Yen est la cousine de la narratrice. Celle avec qui elle a partagé dix ans de sa vie enfant l’appelle à la rescousse car son fils de 16 ans, un adolescent qu’elle adore, vient de quitter le domicile parental.
   
   Toute l’histoire du roman, c’est de découvrir les raisons qui ont emmené ce jeune homme a priori sans histoire, élevé par deux parents aimants, qui exercent le métier de professeurs, à partir un beau matin sans jamais plus donner de nouvelles, et qu’on retrouve plusieurs années plus tard gigolo dans une toute autre région. Mais ne vous y trompez pas, ce livre n’est pas du tout scabreux. Car Duong Thu Huong, dont j’avais déjà beaucoup aimé «Terre des oublis» est une merveilleuse conteuse. Son écriture est fluide et si belle qu’on s’y coule avec délice.
   
   C’est aussi toute l’histoire du Vietnam qu’elle éclaire en racontant le destin de ce jeune homme brisé par un secret que je vous laisse découvrir. La façon de raconter et de mettre en scène les personnages montre l’immense talent de cette écrivaine qui nous offre un roman dense, ample, de plus de 700 pages qu’on ne voit pas passer tant elles sont remarquablement écrites. Le talent de Duong Thu Huong n’est pourtant plus à prouver mais je crois que ce dernier livre est encore meilleur et plus abouti que les précédents… C’est dire…

critique par Éléonore W.




* * *