Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le Grand Elysium Hotel de Timothy Findley

Timothy Findley
  Le Grand Elysium Hotel
  Pilgrim

Le Grand Elysium Hotel - Timothy Findley

Les ruines du palace
Note :

     Je n'ai pas trop compris où voulait en venir Timothy Findley que je lis pour la première fois. Ce livre est certes d'une construction assez originale et fait d'un personnage de fiction imaginé par Ezra Pound le héros de cette histoire. Autres personnages importants, le Duc et la Duchesse de Windsor, qu'il est recommandé de connaître un peu pour la compréhension du roman.
   
   "Le Grand Elysium Hotel" commence par une idée géniale: les Américains découvrent dans un palace des Alpes Autrichiennes des murs entiers couverts de mots. Ces mots sont ceux de l'écrivain Hugh Seldwyn Mauberley, zélateur du Nazisme. Accessoirement il y a aussi son cadavre.
   
     Ce prologue est suivi de nombreux flash-back sur l'avant-guerre et nous emmène en Espagne, en France, en Italie. La quatrième de couverture nous parle de la présence d'Ernest Hemingway ou de Garbo. Très exagéré car on les entrevoit à peine. Pas plus que Somerset Maugham. L'ennui n'était pas loin quant à moi. et les aventures réelles ou à peu près de l'ex-roi Edouard VIII aux Bahamas m'ont laissé de marbre.
   
   Si l'on pressent bien que Findley a voulu dresser l'état des lieux moraux de quelques puissants de l'avant-guerre il peine en ce qui me concerne à me passionner pour ceux qui ont dansé ainsi sur le volcan. Une réelle déception. J'ai par contre apprécié le début de lutte dans ce qui n'est pas encore la paix entre les partisans d'un certain oubli et les autres. On touchait là au fondamental. Chez Findley les mondanités brunâtres m'ont paru grises.

critique par Eeguab




* * *