Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ailleurs de Jean-Marie Gustave Le Clézio

Jean-Marie Gustave Le Clézio
  Le rêve mexicain ou la pensée interrompue
  L'Africain
  Cœur brûle et autres romances
  Le livre des fuites
  La quarantaine
  Gens des nuages
  Sirandanes
  Ailleurs
  Etoile errante
  Ritournelle de la faim
  Raga, approche du continent invisible
  Dès 08 ans: Voyage au pays des arbres
  Diego et Frida
  Ourania
  La Ronde et autres faits divers
  Poisson d’or
  Désert
  Onitsha
  Ados: Lullaby
  Tempête
  Le Déluge
  Bitna, sous le ciel de Séoul

AUTEUR DU MOIS DE MARS 2006

Jean-Marie Gustave Le Clézio est né à Nice, le 13 Avril 1940, d'une famille bretonne émigrée sur L'île Maurice au XVIII siècle. Ce Docteur en lettres obtint le Prix Renaudot en 1963 avec "Le procès verbal". Il n'a jamais cessé d'écrire et a ainsi produit aujourd'hui près de 40 ouvrages et la source n'est pas tarie. En 1980, il reçut encore le prix Paul Morand pour l'ensemble de son oeuvre.

Prix Nobel de Littérature 2008

En dehors de ses romans, d'inspiration souvent autobiographique ou du moins familiale, voyageur, écrivain, passionné par les civilisations anciennes, il s'est toujours intéressé aux cultures africaines et d'Amérique latine et leur a consacré des témoignages et des essais.

* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

Ailleurs - Jean-Marie Gustave Le Clézio

Conversation avec J.M.G. Le Clézio
Note :

   Ce petit livre reprend une série d'entretiens entre J.M.G. Le Clézio et Jean-Louis Ezine, des entretiens diffusés sur France Culture en 1988. J.M.G. Le Clézio venait alors de publier "Le rêve mexicain ou la pensée interrompue", l'essai qu'il a consacré à la disparition des civilisations pré-colombiennes, un livre qui est aussi un hommage poétique à la beauté et à la magie d'un monde perdu. Le Mexique et l'écriture - ses lieux, ses rituels, les forces qui la poussent en avant... - sont les deux thèmes principaux de ces conversations qui nous donnent une belle opportunité de pénétrer plus en profondeur un pan de l'oeuvre de l'écrivain français qui partageait alors son temps entre la France et le Mexique, une division inconfortable et une source d'inspiration...
   
   Si la réserve légendaire de J.M.G. Le Clézio est clairement perceptible dans les premières pages, Jean Louis Ezine est bel et bien parvenu à nouer un authentique dialogue avec l'auteur. "Ailleurs" évite les écueils habituels du genre de l'interview, et loin de se limiter à un bavardage superficiel, propose un complément très intéressant aux livres de J.M.G. Le Clézio (en particulier au "rêve mexicain").
   
   Extrait:
   "Au fond, pour moi, les livres sont comme des bornes sur un itinéraire. Plus tard, quand on se retourne, on se dit: «Ah oui, ça va dans cette direction», mais au moment où l'on avance, quand on pose son jalon, on ne sait pas trop où l'on va, On laisse du moins sa trace. On ne sait pas si ça va signifier quelque chose, si c'est un détour pour rien ou si, au contraire, on est revenu en arrière; c'est très difficile à savoir. C'est là que les autre sont importants. Ecrire sans être lu, ce doit être très décourageant, et très difficile. Je crois qu'un écrivain a foncièrement besoin qu'on lui dise: «Non, ça ne va pas»; ou bien: «Ah oui, ça, j'ai bien aimé, mais pas le reste». N'importe quoi, mais qu'on lui dise quelque chose." (pp. 17-18)

critique par Fée Carabine




* * *