Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Quatre jours en mars de Jens Christian Grøndahl

Jens Christian Grøndahl
  Virginia
  Piazza Bucarest
  Quatre jours en mars
  Bruits du cœur
  Les complémentaires
  Les Portes de Fer
  Sous un autre jour
  Quelle n'est pas ma joie

Jens Christian Grøndahl est un écrivain danois né en 1959.

Quatre jours en mars - Jens Christian Grøndahl

Un beau portrait de femme
Note :

   Ingrid, architecte danoise, divorcée, est en voyage d’affaires à Stockholm lorsqu’elle apprend que son fils a été arrêté suite à l’agression dont il s’est rendu coupable envers un jeune adolescent. Elle rentre précipitamment à Copenhague, bouleversée par cette nouvelle, d’autant plus que Jonas, 15 ans, a commis cet acte en bande.
   
   Divorcé d’Anders, le père de Jonas, qu’elle a quitté il y a quelques années pour Frank, un homme marié beaucoup plus vieux qu’elle, avec qui elle a toujours une relation secrète, elle vit désormais seule avec ce fils que son grand-père ramènera du poste de police, après avoir essayé de la joindre sans succès.
   
   Au cours de ces quatre jours de mars, Ingrid revisite son passé, sa relation avec son fils, mais aussi ses ruptures et porte une réflexion sur l’héritage maternel, se demandant en quoi le poids du passé rejaillit sur son présent.
   
   Un très beau portrait de femme. Un récit intimiste, tout en délicatesse.
   
   On se glisse dans la peau d’Ingrid avec délice, on ressent toute la subtilité de ses états d’âmes, ses hésitations. Ses rencontres amoureuses sont évoquées avec douceur et sensibilité, ses interrogations nous émeuvent. Sa fragilité et sa force se côtoient et mettent bien en exergue le doute mais aussi l’affirmation qui l’animent parfois. Elle déroule ainsi le fil et le film de ses souvenirs, de sa vie amoureuse essentiellement, mais aussi de ses relations familiales.
   
   Parfois cependant on se perd dans les souvenirs qu’elle égrène, passant de l’un à l’autre, on s’égare un peu dans les méandres de cette histoire à la fois simple et complexe, qui demande une lecture attentive, un peu longue parfois. J’ai aimé le dénouement déroutant et surprenant même si on reste un peu sur sa faim quant aux relations mère-fils qui ne sont finalement pas le point central du roman mais plutôt l’élément déclencheur d’un retour sur soi et l’occasion de montrer toute l’ambigüité des relations humaines.
   
   Un agréable moment de lecture, qui réussit le tour de force de raconter sans juger, nous donnant juste à lire la fine observation du destin d’ «une histoire simple», qui pourrait être la nôtre, comme l’aurait dit Claude Sautet avec une héroïne qui fait penser à Romy Schneider dans ce film, déchirée entre deux hommes et faisant un choix dont on ne sait s’il s’est finalement révélé le meilleur, mais qui apparut comme incontournable.

critique par Éléonore W.




* * *